Hermann Lenz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lenz.

Hermann Lenz, né le à Stuttgart et mort le à Munich[1], est un écrivain allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient le prix Georg-Büchner en 1978[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Un volume de sa correspondance avec Peter Handke est publié en 2006 en Allemagne.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Les Yeux d'un serviteur [« Die Augen eines Dieners »], trad. de Michel-François Demet, Paris, éditions Rivages, coll. « Littérature étrangère », 1987, 187 p. (ISBN 2-86930-052-2)
  • Le Promeneur [« Der Wanderer »], trad. de Michel-François Demet, Paris, éditions Rivages, coll. « Littérature étrangère », 1988, 252 p. (ISBN 2-86930-148-0)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b BnF, « Hermann Lenz (1913-1998) », sur data.bnf.fr (consulté le 18 décembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]