Henry Sandham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henry Sandham
Sandham et ses amis Montreal 1880.jpg
Les critiques d'art : Sandham et ses amis
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
HyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Henry Sandham (Montréal 24 mai 1842 - Londres 21 juin 1910) est un photographe, un peintre et un illustrateur canadien.

Le défilé des vétérans de la guerre de Sécession à Boston à l'occasion du Decoration Day. Huile sur toile. 1896

Biographie[modifier | modifier le code]

Il s'initia à l'art dès son enfance alors que son père possédait une entreprise en peinture en bâtiments dans Griffintown. Entré en conflit avec son père au sujet de son avenir, il décida d'entrer au service de William Notman à l'âge de quatorze ans, devenant plus tard l'assistant de John Arthur Fraser à dix-huit ans[1].

Formé naturellement au contact de Fraser, il évoluait avec Charles Jones Way, Adolphe Vogt et Otto Reinhold Jacobi. Il succède à Fraser en 1868 quand celui-ci partit pour Toronto en tant qu'associé de Notman. Après avoir amélioré la technique initiale du studio, il monta plusieurs photographies composites et remporta une médaille à l'exposition universelle de 1878. De 1877 à 1882, il est l'associé principal de Notman dans la firme Notman and Sandham.

Membre de l'Association des beaux-arts de Montréal et de la Société des artistes canadiens, il participa activement dans le milieu artistique montréalais et présentait régulièrement ses illustrations et peintures à l’Ontario Society of Artists. Dessinateur pour William George Beers, sa réputation dans le domaine de l'illustration s'établit en 1880 en collaborant dans un article de George Monroe Grant.

Profitant d'un règlement permettant l'établissement à l'étranger, il travaille ensuite à Londres et Boston. En 1882, le Century Monthly Magazine l'envoie en Californie dans un projet d'illustration avec l'auteure Helen Maria Jackson. À l'époque, il exposait souvent au Boston Art Club et à l’American Water Color Society. En 1893, 1895 et 1897, il expose lors des expositions universelles de Chicago,

En 1901, il se rend à Londres, ayant définitivement quitté sa demeure de Boston. Jusqu'en 1908, il y poursuit son travail d'illustrateur au Royal Academy of Arts avant de décéder en 1910 à Londres où il résidait depuis quelque temps. Il est enterré au cimetière londonien de Kensal Green.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]