Henry Le Besnerais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henry Le Besnerais
Illustration.
Fonctions
Député de la Circonscription législative de Saint-Pierre-et-Miquelon
Groupe politique Non inscrits
Prédécesseur Albert Briand
Successeur Jacques-Philippe Vendroux
Biographie
Nom de naissance Henry Gérard Le Besnerais
Date de naissance
Lieu de naissance Paris (France)
Date de décès (à 81 ans)
Lieu de décès Paris (France)
Nationalité française
Profession Ethnologue

Henry, Gérard Le Besnerais, né le à Paris et mort le dans la même ville, est un ethnologue et homme politique français.

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Robert Le Besnerais, directeur général de la SNCF, et de Cécile Chalmel. Son frère, Denys, est directeur de la promotion commerciale de Creusot-Loire Industrie[1], puis de la coordination de Creusot-Loire.

Il se marie le avec Françoise Silhol. Ils ont une fille, Sophie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Il fait ses études au collège Saint-Martin de France de Pontoise, puis à la faculté des lettres de Paris. Il est diplômé de l’École libre des sciences politiques (promotion 1943), licencié en lettres et en sciences humaines.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il est ethnologue au Venezuela de 1946 à 1950, avant d'être nommé délégué du Commissariat général à la productivité en Tunisie de 1954 à 1959, puis attaché à la direction générale du comptoir FBT de 1959 à 1963.

En novembre 1962, il devient suppléant d'Albert Briand, député de Saint-Pierre-et-Miquelon qui meurt le . Le Besnerais est alors proclamé député et le reste jusqu'en , date à laquelle il ne se représente pas. Il est délégué général d'Air Saint-Pierre de 1963 à 1986, ainsi que membre du Conseil économique et social de 1969 à 1974, avant de recevoir le titre de membre honoraire. Il devient enfin vice-président, puis administrateur, de la Société nautique d'Avignon.

Il est membre du Racing Club de France, du Club des Explorateurs et de la Société des américanistes.

Il meurt accidentellement le 22 avril 2003 à Paris[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Robert Le Besnerais sur annales.org
  2. Avis de décès dans le Carnet du journal Le Monde du 7 mai 2003, p. 32

Liens externes[modifier | modifier le code]