Helene Kröller-Müller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kröller-Müller, Kröller et Müller.
Helene Kröller-Müller
Description de cette image, également commentée ci-après

Helene Müller et Anton Kröller vers 1888.

Nom de naissance Helene Emma Laura Juliane Müller
Naissance
Horst, Essen
Allemagne
Décès (à 70 ans)
Otterlo
Pays-Bas
Nationalité allemande
Activité principale
collectionneuse d'art
Autres activités

Helene Kröller-Müller, née à Horst (Essen) en Allemagne le et morte le à Otterlo aux Pays-Bas, est une collectionneuse d'œuvres d'art néerlandaise qui fut propriétaire d'une des plus importantes collections privées européennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Helene Müller est la fille de l'industriel allemand Wilhelm Müller. En 1888, elle épouse Anton Kröller, qui travaille pour Müller & Co., la firme de son père. Après la mort de celui-ci, Kröller prend la direction de l'entreprise[1]. En 1900, le couple s'établit à La Haye. Les Kröller font partie des familles les plus riches des Pays-Bas[2].

En 1907, sous l'influence du peintre hollandais Henk Bremmer (en), Helene Kröller-Müller commence à collectionner les œuvres d'art[1],[3]. Sa collection comprend des œuvres appartenant aux courants modernes, du réalisme à l'art abstrait. Elle compte notamment 800 tableaux et 275 sculptures. L'artiste fétiche de Kröller-Müller est Vincent van Gogh, elle acquiert 90 de ses tableaux, ainsi que 185 dessins[4]. La collection compte également des œuvres de Pablo Picasso, Georges Seurat ou encore Piet Mondrian[2].

La fondation Kröller-Müller est créée en 1928 et le gouvernement des Pays-Bas édifie un musée afin d'accueillir la collection dans le parc national De Hoge Veluwe, près d'Otterlo. Le musée Kröller-Müller est inauguré en juillet 1938. Il est dirigé par Helene Kröller-Müller jusqu'à sa mort, survenue en décembre 1939[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kröller-Müller State Museum, Otterlo, Netherlands : Kröller-Müller State Museum, 1973
  • (nl) Eva Rovers, De eeuwigheid verzameld: Helene Kröller-Müller 1869-1939, Prometheus Bv Vassallucci, Uitgeverij 2010, (ISBN 978-9035135512)
  • Julie Verlaine, « Helene Kröller-Müller (1855-1939) : Un musée pour Van Gogh », dans Femmes collectionneuses d'art et mécènes : de 1880 à nos jours, Éditions Hazan, , 287 p. (ISBN 9782754106122), Avant-garde et émancipation : de la Belle Époque aux Années folles, 1905-1930, p. 90-100

Liens externes[modifier | modifier le code]