Helene Kröller-Müller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kröller-Müller, Kröller et Müller.
Helene Kröller-Müller
Helene Müller and Anton Kröller.jpg
Helene Müller et Anton Kröller vers 1888.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Helene Emma Laura Juliane Müller
Nationalité
Activité
collectionneuse d'art
Conjoint

Julie Emma Laura Helene Kröller-Müller, née à Horst (Essen) en Prusse le et morte le à Otterlo aux Pays-Bas, est une collectionneuse d'œuvres d'art néerlandaise qui fut propriétaire d'une des plus importantes collections privées européennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Helene Müller est la fille de l'industriel allemand Wilhelm Müller et d'Emilie Neese (1843-1924). Le 15 mai 1888, elle épouse à Düsseldorf Anton Kröller, qui travaille pour Müller & Co., la firme de son père. Après la mort de celui-ci, Kröller prend la direction de l'entreprise[1]. En 1900, le couple s'établit à La Haye. De leur mariage naissent trois fils et une fille. Les Kröller font partie des familles les plus riches des Pays-Bas[2].

En 1907, sous l'influence du peintre hollandais Henk Bremmer (en), Helene Kröller-Müller commence à collectionner les œuvres d'art[1],[3]. Sa collection comprend des œuvres appartenant aux courants modernes, du réalisme à l'art abstrait. Elle compte notamment 800 tableaux et 275 sculptures. L'artiste fétiche de Kröller-Müller est Vincent van Gogh, elle acquiert 90 de ses tableaux, ainsi que 185 dessins[4]. La collection compte également des œuvres de Pablo Picasso, Georges Seurat ou encore Piet Mondrian[2].

La fondation Kröller-Müller est créée en 1928 et le gouvernement des Pays-Bas édifie un musée afin d'accueillir la collection dans le parc national De Hoge Veluwe, près d'Otterlo. Le musée Kröller-Müller est inauguré en juillet 1938. Il est dirigé par Helene Kröller-Müller jusqu'à sa mort, survenue en décembre 1939[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kröller-Müller State Museum, Otterlo, Netherlands : Kröller-Müller State Museum, 1973
  • (nl) Eva Rovers, De eeuwigheid verzameld: Helene Kröller-Müller 1869-1939, Prometheus Bv Vassallucci, Uitgeverij 2010, (ISBN 978-9035135512)
  • Julie Verlaine, « Helene Kröller-Müller (1855-1939) : Un musée pour Van Gogh », dans Femmes collectionneuses d'art et mécènes : de 1880 à nos jours, Éditions Hazan, , 287 p. (ISBN 9782754106122), Avant-garde et émancipation : de la Belle Époque aux Années folles, 1905-1930, p. 90-100

Liens externes[modifier | modifier le code]