Helen Kane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chanteur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un chanteur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kane.
Helen Kane
Description de cette image, également commentée ci-après

Helen Kane en 1929.

Informations générales
Nom de naissance Helen Clare Schroeder
Naissance
Bronx (New York)
Décès (à 62 ans)
Queens (New York)
Activité principale Chanteuse
Activités annexes Actrice

Helen Clare Schroeder, dite Helen Kane (4 août 1904 - 26 septembre 1966), est une chanteuse populaire américaine connue pour sa phrase fétiche « boop-boop-a-doop » et sa chanson I Wanna Be Loved By You reprise par Marilyn Monroe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comparaison entre Helen Kane et Betty Boop publiée dans le numéro d'avril 1932 de Photoplay, un mois avant l'action en justice.

Helen Kane est née d'un père germano-américain et d'une mère irlando-américaine à New York.

Elle est aussi l'interprète de la chanson He's So Unusual figurant sur l'album She's So Unusual de Cyndi Lauper ; le disque serait lu sur une ancienne platine mono et enregistré à bas volume pour l'album.

Grim Natwick, l'animateur des Fleischer Studios, aurait utilisé Helen Kane (ainsi que Clara Bow) comme modèle pour la création la plus célèbre du studio, Betty Boop[1].

Helen Kane lui fit un procès en 1932, réclamant 250 000 $ pour cette utilisation parodique de son image, mais fut déboutée. En effet, d'autres chanteuses à l'époque adoptaient un style similaire, et Helen Kane elle-même avait imité la chanteuse noire Baby Esther (en) pour son « Boop-oop-a-doop »[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frank Cullen, Florence Hachman et Donald McNeilly, Vaudeville old & new: an encyclopedia of variety performances in America, vol. I, Psychology Press, , 650 p. (ISBN 0-415-93853-8, lire en ligne), p. 582-584.
  2. (en) Anita M. Samuels, « BLACK HISTORY MONTH 2016: Beloved cartoon Betty Boop influenced by black Harlem singer Esther Jones », sur New York Daily News,‎ (consulté le 9 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]