Hans Holbein l'Ancien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hans Holbein l'Ancien
Image dans Infobox.
Autoportrait.
Naissance
Décès
Activités
Lieu de travail
Mouvement
Famille
Holbein (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Sigmund Holbein (d)
Anna Burgkmair (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Parentèle
Nicolaus Alexander Mair (en) (oncle)
Hans Burgkmair (beau-frère)Voir et modifier les données sur Wikidata

Hans Holbein l'Ancien est un peintre allemand des XVe et XVIe siècles, né vers 1460 à Augsbourg, en Bavière, et mort en 1524 à Issenheim en Alsace.

Lui et son frère Sigmund Holbein (de) ont réalisé des œuvres religieuses dans un style gothique tardif. Hans l'Ancien fut le pionnier et le principal artisan de la métamorphose de l'art allemand depuis le gothique vers le style Renaissance.

Le peintre illustra également quelques livres, le plus célèbre d'entre eux ayant été l'Éloge de la Folie d'Érasme. Ses deux fils, Hans Holbein le Jeune et Ambrosius Holbein, reçurent leurs premières leçons de peinture directement de leur père.

Œuvres[modifier | modifier le code]

par Hans Holbein (1491)
  • Le Christ au mont des Oliviers de la Passion grise, (v.1505), technique mixte sur bois d'épicéa, 89 × 87,5 cm, Donaueschingen ;
  • Portrait de femme (vers 1510, huile sur bois) est la seule peinture de cet artiste conservée dans un musée français (musée Unterlinden, Colmar). de style gothique tardif et déjà empreint des nouveauté de la Renaissance[1]
  • La Vierge à l'Enfant, Collection Bentinck-Thyssen, musée d'Histoire et d'Art, Luxembourg[2]
  • Jeune fille aux longs cheveux dénoués, pointe d'argent, rehauts de blanc, encre noire sur papier préparé blanc, H. 0,154 ; L. 0,102 m, Beaux-Arts de Paris[3]. Ce dessin peut être rapproché des dessins Marie portant l'Enfant endormi sur son sein (Öffentliche Kunstkammlung, Bâle) et de Femme assise aux longs cheveux dénoués (Statens Museum for Kunst, Copenhague). De dimensions proches, ces trois dessins pourraient provenir d'un même carnet. Ils sont datés vers la fin de la carrière de l'artiste, autour de 1515[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hans Holbein l'Ancien musée Unterlinden
  2. François Daulte, La Collection Bentinck-Thyssen aux Musées de l’Etat du Grand-Duché de Luxembourg, Bibliothèque des Arts, Lausanne, , p. 11
  3. « Jeune fille aux longs cheveux dénoués, Hans Holbein l'Ancien », sur Cat'zArts
  4. Sous la direction d'Emmanuelle Brugerolles, Dürer et son temps. Dessins allemands de l'Ecole des Beaux-Arts., Beaux-arts de Paris les éditions, , p. 62-67, Cat. 6

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :