Habous (Casablanca)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Habous (Casablanca)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houbbous.

Habous ou Habbous ou Les Habous[1],[2],[3],[4],[5] est un quartier de Casablanca érigé entre 1918 et 1955 pour faire face à l'arrivée des nombreux migrants, qui affluaient des quatre coins du Maroc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le quartier de Habous se développe pendant le protectorat français[1], principalement des années 1920 aux années 1930 pour accueillir plusieurs familles de négociants en provenance de diverses régions du Maroc. Ce mouvement migratoire est provoqué par la politique du Maréchal Lyautey qui tient à séparer les zones de résidences des Européens et celles des Marocains[3].

Le nom « Habous » désigne l'assemblée religieuse traditionnelle qui organise l'attribution des logements au sein de la médina[6],[7].

Les plans du quartier sont conçus dès 1917 par Albert Laprade, adjoint de Henri Prost, puis par Auguste Cadet et Edmond Brion. Le quartier est construit sur un terrain donné par un certain Haïm Bendahan à l’administration des Habous[2].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le quartier des Habous est un exemple unique de reconstruction d’une médina où, tout en respectant le style et les habitudes traditionnels, les architectes français, dont Henri Prost, se sont conformés aux règles de l’urbanisme moderne.

Ce quartier abrite aujourd'hui de nombreux artisans et notamment des libraires[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b casablanca-cityguide.com La Nouvelle Médina.
  2. a et b lavieeco.com Habous de Casa, histoire d'un quartier très particulier.
  3. a et b visitcasablanca.ma Habous
  4. a et b albayane.press.ma Quartier des Habous.
  5. a et b casablancacruise.com Quartier des Habous.
  6. petitfute.com Quartier des Habous.
  7. leconomiste.com Le quartier des Habous à Casablanca : La greffe d'une ville impériale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Cohen et Monique Eleb, « Casablanca, mythes et figures d’une aventure urbaine », Hazan, 1998

Lien externe[modifier | modifier le code]