HMS Victory (1737)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 42.5′ N 3° 33.3′ O / 49.7083, -3.555

Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir HMS Victory.
HMS Victory
Image illustrative de l'article HMS Victory (1737)
HMS Victory perdu en mer le par Peter Monamy.

Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commandé HMNB Portsmouth
Lancement
Armé 100 canons
Statut perdu en mer le
Caractéristiques techniques
Type vaisseau de ligne
Longueur 53 m
Maître-bau 15 m
Tirant d'eau 5,5 m
Tirant d'air 6,6 m
Tonnage 1 951 tonnes
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 1er pont : 28 canons de 42 livres
2e pont : 28 canons de 24 livres
3e pont : 28 canons de 12 livres
Gaillard d'arrière : 12 canons de 6 livres
Gaillard d'avant : 4 canons de 6 livres
Coordonnées 49° 42′ 30″ N 3° 33′ 18″ O / 49.70833333, -3.55549° 42′ 30″ Nord 3° 33′ 18″ Ouest / 49.70833333, -3.555

Le HMS Victory est un trois-mâts à trois ponts, vaisseau de ligne de premier rang, possédant 100 canons de bronze, construit entre 1733 et 1737 avant d'être lancé le . Perdu en mer le au large des Casquets près d'Aurigny, l'annonce de sa découverte a été faite le [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

John Balchen, commandant du HMS Victory, est au nombre des victimes du naufrage.

Le HMS Victory était un bâtiment de la classe des vaisseaux suivant le plan de 1719 et qui fut construit aux Portsmouth Dockyard. Sa structure reprenait les restes du HMS Victory, lui-même issu du HMS Royal James, détruit lors d'un incendie en février 1721. Sa mise à l'eau a été faite le et il devint le navire amiral de la flotte de la Manche sous le commandement de Sir John Norris en 1741.

Le bateau s'est perdu en mer lors de son retour en Angleterre dans la nuit du alors qu'il naviguait au large des îles Anglo-Normandes depuis la veille, sous le commandement de John Balchen (en)[2], après une expédition pour libérer un convoi britannique bloqué par une flotte française dans l'estuaire du Tage au Portugal. Pris dans une tempête, la flotte perd le contact, le 4 octobre, du navire amiral qui sombre potentiellement sur les Black Rocks des Casquets. Le bateau est perdu corps et biens avec plus de 1 000 marins à son bord et quatre tonnes de pièces en or destinées aux marchands hollandais[1].

Découverte de l'épave[modifier | modifier le code]

En , l'équipe de l'Odyssey Marine Exploration[3] affirme, sur la base de la remontée de canons, avoir découvert le navire à 80 km des Casquets dans les eaux internationales et à environ 100 m de profondeur[1]. En tant qu'épave militaire elle est la propriété de la Royal Navy selon les lois en vigueur.

La découverte du HMS Victory a été filmée et sera diffusée sur Discovery Channel.

Enquête sur les raisons du naufrage[modifier | modifier le code]

En 2015, suite à une enquête de l'archéologue britannique Sean Kingsley, les raisons du naufrage sont définies comme une conception faiblement résistante aux tempêtes et un construction avec du bois de qualité médiocre[4].

Armement[modifier | modifier le code]

  • 1er pont : 28 canons de 42 livres
  • 2e pont : 28 canons de 24 livres
  • 3e pont : 28 canons de 12 livres
  • Gaillard d'arrière : 12 canons de 6 livres
  • Gaillard d'avant : 4 canons de 6 livres

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]