Hôtel Le Concorde Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Concorde
Leconcorde quebec.JPG
Histoire
Architecte
Construction
Usage
Architecture
Style
Hauteur du toit
91 m
Étages
31
Nombre dʼascenseurs
6
Administration
Propriétaire
Jean-Guy Sylvain et associés
Site web
Localisation
Pays
Ville
Coordonnées
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la ville de Québec
voir sur la carte de la ville de Québec
Red pog.svg

Le Concorde, officiellement l'Hôtel Le Concorde Québec, est un gratte-ciel de la ville de Québec. Cet immeuble dispose de 406 chambres et suites. Il est réputé pour son restaurant rotatif qui est situé à 540 pieds d'altitude et qui offre une vue de 360 degrés sur Québec et le fleuve Saint-Laurent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Situé au 1225, cours du Général-De Montcalm, au sud de la Grande Allée, l'édifice est inauguré le . Dessiné par l'architecte Dimitri Dimakopoulos, il est pendant longtemps la propriété de Loews Hotels et porte officiellement le nom de Hôtel Loews Le Concorde. L'hôtel se démarque architecturalement par son ascenseur panoramique et le restaurant rotatif situé à son sommet[1].

En 2013, le propriétaire annonce un licenciement massif et il ferme le restaurent rotatif l'Astral en octobre[2]. Le , l'hôtel ferme ses portes[3].

Le , Le Concorde est racheté par l'homme d'affaires Eddy Savoie au prix de 11,5 M $. Celui-ci désire convertir le bâtiment en résidence pour personnes âgées, mais la Ville de Québec n'appuie pas cette reconversion, ce qui met fin au projet[4]. Le , le bâtiment est revendu à l'homme d'affaire Jean-Guy Sylvain et à ses associés au prix de 13 M $[5].

L'hôtel rouvre ses portes le . Le , le restaurent rotatif rouvre ses portes sous le nom de Ciel! Bistro-Bar[6]. Des travaux de rénovation sont opérés après cette acquisition[7]. Depuis le , l'édifice est illuminé la nuit[8]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Champagne, « Le Loews Le Concorde célèbre ses 35 ans », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  2. « Fermeture de l'Astral : des dizaines de licenciements anticipés », Radio-Canada,‎ (lire en ligne)
  3. Stéphanie Martin, « Dernier «check-in» au Concorde avant la fermeture », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  4. Olivier Parent, « Eddy Savoie ne se sent plus le bienvenu à Québec », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  5. Jean-François Néron, « Jean-Guy Sylvain et ses associés achètent le Concorde », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  6. Michèle Laferrière, « Ouverture de Ciel! au Concorde: le panorama de Québec au menu », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  7. Véronyque Tremblay, « La victoire du Concorde », Journal de Montréal,‎ (lire en ligne)
  8. « Un nouveau phare s'illumine dans le ciel de Québec », Journal Habitation,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]