Guy Suarès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Suarès.
Guy Suarès
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Guy Suarès (né en 1932, mort en février 1996[1],[2]), est un acteur, metteur en scène, directeur de théâtre et critique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Paris en 1932, il crée sa propre compagnie en 1954, et dirige le théâtre Franklin en 1956[3].

Il dirige la Comédie de Loire à Tours entre 1962 et 1971[4], à la demande d'André Malraux à qui il consacre deux ouvrages.

Il était responsable du bureau des projets et du comité de lecture de France Culture[2], et a travaillé pour l'ORTF en tant que collaborateur littéraire.

Mise en scène[5][modifier | modifier le code]

  • 1954 : Yerma de Federico García Lorca
  • 1957 : Hedda Gabler : drame en 4 actes : comédie en 1 acte, Henrik Ibsen - Léon Deutsch
  • 1957 : Le temps est un songe de Henri-René Lenormand
  • 1958 : Lorsque cinq ans seront passés de Federico García Lorca, Théâtre Récamier
  • 1962 : L'Échange (Claudel), Théâtre Héberto
  • 1964 : On ne badine pas avec l’amour (de A. de Musset), Comédie de la Loire
  • 1964 : L’Echange (de Paul Claudel), Comédie de la Loire
  • 1965 : Miguel Manara (de O.V. de L. Milosz), Comédie de la Loire
  • 1967 : Le repoussoir (de Rafael Alberti), Comédie de la Loire
  • 1967 : Les Chaises (de Ionesco), Comédie de la Loire
  • 1968 : Liberté, Liberté (de Flavio Rangel et Millor Fernandes, adapt. Guy Suarès), Comédie de la Loire
  • 1968 : Chant funèbre pour Ignacio Sánchez Mejías de Frederico García Lorca, décors et costumes de Jacques Voyet, Comédie de la Loire
  • 1969 : Le barbier de Séville (de Beaumarchais), Comédie de la Loire       
  • 1979 : Splendeur et mort de Joaquin Murieta de Pablo Neruda (adaptation)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Malraux, La Voix de l'Occident, Stock, 1974
  • Malraux, celui qui vient: entretiens entre André Malraux, Guy Suarès, José Bergamín, Éditions Stock, 1979

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort du critique Guy Suarès », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Guy Suarès », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. [PDF] Fonds suarès
  4. http://www.lesarchivesduspectacle.net/?IDX_Personne=35406
  5. Programmes Comédie de la Loire pour cette institution

Liens externes[modifier | modifier le code]