Guillaume en Bavière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Guillaume en Bavière
Description de cette image, également commentée ci-après
Guillaume en Bavière.

Titres

Duc en Bavière


(37 ans, 10 mois et 23 jours)

Prédécesseur Titre créé
Successeur Pie-Auguste en Bavière

Comte palatin de Birkenfeld à Gelnhausen


(9 ans, 10 mois et 16 jours)

Prédécesseur Jean Charles Louis de Birkenfeld-Gelnhausen
Successeur Titre éteint
Biographie
Titulature Duc en Bavière
Dynastie Maison de Wittelsbach
Distinctions Ordre de Saint-Hubert
Nom de naissance Wilhelm Pfalzgraf von Zweibrucken-Birkenfeld zu Gelnhausen
Naissance
Gelnhausen
Landgraviat de Hesse-Cassel
Décès (à 84 ans)
Bamberg
Royaume de Bavière
Sépulture Abbaye de Tegernsee
Père Jean de Birkenfeld-Gelnhausen
Mère Sophie-Charlotte de Salm-Dhaun
Conjoint Marie-Anne de Deux-Ponts-Birkenfeld
Enfants Fils mort-né de Birkenfeld-Gelnhausen
Marie-Élisabeth en Bavière
Pie-Auguste en Bavière
Religion Catholicisme romain converti en 1769
Description de l'image Coat of arms of the House of Wittelsbach (Bavaria).svg.

Guillaume en Bavière (en allemand : Wilhelm in Bayern), comte palatin de Birkenfeld-Gelnhausen, est né le à Gelnhausen et mort le à Bamberg. Il est duc en Bavière de 1799 à 1837 et duc de Berg de 1803 à 1805.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Né à Gelnhausen en 1752, Guillaume est le second fils et le quatrième des huit enfants de Jean de Birkenfeld-Gelnhausen et de Sophie-Charlotte de Salm-Dhaun. À sa naissance, il est comte palatin de Birkenfeld à Gelnhausen[1]. En 1778, Guillaume devient membre honoraire de l'académie bavaroise des sciences. Il réside à Landshut où il commande de redessiner sa résidence par Karl Albert von Lespilliez. Lorsque son frère aîné Jean Charles Louis de Birkenfeld-Gelnhausen meurt, sans alliance ni postérité, le , Guillaume lui succède comme comte palatin de Birkenfeld à Gelnhausen[1].

Mariage et postérité[modifier | modifier le code]

Guillaume épouse le à Mannheim, Marie-Anne de Deux-Ponts-Birkenfeld (née à Schwetzingen le et morte à Bamberg le ), fille de Frédéric-Michel de Deux-Ponts-Birkenfeld et de Marie-Françoise comtesse palatine à Sulzbach[1]. Elle est la sœur du duc de Deux-Ponts Charles II Auguste et du roi Maximilien Ier de Bavière[2].

De leur union naissent trois enfants, titrés comte et comtesse palatins de Birkenfeld à Gelnhausen puis, à partir de 1799, duc et duchesse en Bavière[3] :

Duc en Bavière[modifier | modifier le code]

Guillaume de Bavière devient duc en Bavière le . Converti au catholicisme, le , il reçoit par un contrat d'apanage du , le duché de Berg, que la Bavière cède de nouveau à la Prusse par additif au contrat d'alliance de Brunn, signé à Schönbrunn le , en échange du margraviat d'Ansbach[1].

Guillaume en Bavière est l'arrière-grand-père de la célèbre Sissi qui nait l'année de sa mort et de la duchesse d'Alençon. La famille grand-ducale luxembourgeoise et les familles royales italienne et belge sont des descendantes de Guillaume en Bavière.

Guillaume en Bavière meurt à Bamberg, le , à l'âge de 84 ans. Il est initialement inhumé en l'abbaye de Banz le , puis en 1883, lors de la dissolution de la crypte familiale de Banz, à l'abbaye de Tegernsee[1].

Honneur[modifier | modifier le code]

Titulature[modifier | modifier le code]

  •  : Son Altesse Sérénissime le comte palatin Guillaume de Birkenfeld à Gelnhausen ;
  •  : Son Altesse Sérénissime le comte palatin de Birkenfeld à Gelnhausen ;
  •  : Son Altesse Royale le duc en Bavière.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Huberty et Alain Giraud, L'Allemagne dynastique : Wittelsbach, t. IV, Le Perreux-sur-Marne, Alain Giraud, , 545 p. (ISBN 978-2-901138-04-4).

Liens externes[modifier | modifier le code]