Guidimakha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

15° 25′ 43″ N 12° 10′ 34″ O / 15.4287091, -12.1759979

Wilaya de Guidimakha
Localisation de la région
Localisation de la région
Administration
Pays Drapeau de la Mauritanie Mauritanie
Départements
(Moughataas)
2
Chef-lieu Sélibabi
Démographie
Population 177 707 hab. (2005)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 15° 23′ N 12° 21′ O / 15.383333333333, -12.3515° 23′ Nord 12° 21′ Ouest / 15.383333333333, -12.35
Superficie 1 030 000 ha = 10 300 km2

Le Guidimakha (ou Guidimaka, Gidimaxa) est la 10e région administrative (wilaya) de la Mauritanie. Sa capitale est Sélibabi, le seul centre urbain important[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Avec une superficie d'environ 10 000 km2[1], c'est la plus petite et celle qui est située le plus au sud du pays. Elle est limitée à l'ouest par la région du Gorgol et au nord-est par celle de l'Assaba. Au sud le fleuve Sénégal la sépare du Sénégal et l'un de ses affluents, le Karakoro, du Mali.

Organisation territoriale[modifier | modifier le code]

Carte de localisation des deux départements

La région de Guidimakha est composée de deux départements :

Population[modifier | modifier le code]

Le Guidimakha comptait 116 436 habitants lors du recensement de 1988. On en dénombrait 177 707 au moment du recensement de 2000[1].

Les populations nomades sont très peu nombreuses au Guidimakha, la plupart des habitants sont des fermiers[1]. Beaucoup d'entre eux sont des Soninkés[1], mais on y trouve aussi des Peuls, des Bambaras et des Wolofs, venus du Sénégal ou des autres régions de Mauritanie.

Économie[modifier | modifier le code]

Située dans une vallée fertile, la région a été moins touchée que d'autres par les grandes sécheresses, même si elle souffre parfois d'un déficit pluviométrique. C'est une région assez bien dotée en ressources agricoles[1], mais l'une des plus enclavées du pays, notamment au moment de l'hivernage (saison des pluies)[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Anthony G. Pazzanita, «  Guidimaka », in Historical dictionary of Mauritania, Scarecrow Press, Lanham (Maryland) ; Toronto, Plymouth (Royaume-Uni), 2008 (3e éd.), p. 231-232 (ISBN 9780810855960)
  2. (fr) Office du Tourisme Guidimakha

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Phil N. Bradley, Peasants, soils and classification : an investigation into a vernacular soil typology from the Guidimaka of Mauritania, Department of geography, Newcastle upon Tyne, 1983, 106 p.
  • (fr) Philipp Bradley, Claude Raynaut et Jorge Torrealba, Le Guidimaka mauritanien : diagnostic et propositions d'action, War on Want, Londres, 1977, 156 p. (ISBN 0-905990-01-3)
  • (fr) Brahima Diabira, Le royaume du Gidimaxa (Guidimakha) ou la formation d'un État Soninke en Mauritanie méridionale (VIIIe-XVIIe siècles), Université de Lille 3, 2001, 402 p. (thèse de doctorat d'Histoire contemporaine)
  • (fr) Dominique Laure, L' approvisionnement en eau potable dans le Guidimakha : états des lieux et analyse de la problématique dans une région de Mauritanie, Éd. du Gret, Paris, 2000, 47 p. (ISBN 2-86844-113-0)
  • (fr) Roger Lille, Étude géologique du Guidimaka (Mauritanie) : essai de résolution structurale d'une série épimétamorphique, Bureau de recherches géologiques et minières, Orléans, 1968, 399 p. (texte remanié d'une thèse de doctorat de Sciences appliquées soutenue à l'Université de Grenoble en 1967)
  • (fr) J. H. Saint-Père, Les Sarakollé du Guidimakha, Larose, Paris, 1925, 188 p.
  • (fr) Lucie Steinkamp-Ferrier, Sept villages du Guidimakha mauritanien face à un projet de développement : l'histoire d'une recherche, EHESS, Paris, 1983, 384 p. (thèse de 3e cycle de Géographie humaine)

Liens externes[modifier | modifier le code]