Groupe F

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Groupe F
logo de Groupe F

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique SAS
Action spectacle vivant, pyrotechnie
Siège social Mas-Thibert
Drapeau de France France
Site web groupef.com

Groupe F est une structure de production spécialisée dans la conception et la réalisation de spectacles vivants et d’événements pyrotechniques. Son activité se développe sur les cinq continents.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1990 à Bessèges (Gard) par François Montel, Alain Burkhalter et Didier Mandin le Groupe F prend un essor international en 1992 avec l'arrivée d’Éric Noel, Nicolas Mousques, Caroline et Christophe Berthonneau et la conception des effets pyrotechniques de la cérémonie de clôture des Jeux olympiques de Barcelone [1]. À partir de 1993 le Groupe F part en tournée mondiale avec le spectacle des "Oiseaux de Feu" puis avec "un peu plus de lumière" réalisant au passage le spectacle pyrotechnique de clôture de la coupe du monde de football en 1998 [2].

Le 31 décembre 1999 le Groupe F réalise l’événement pyrotechnique du passage à l’an 2000 sur la tour Eiffel [2]. Fort du succès mondial de la manifestation, le groupe recrute alors des équipes pluridisciplinaires engagées dans la réalisation artistique et technique de ses grands projets. Jonas Bidault [3], Cédric Moreau, Eric Travers [4] et Jeff Yelnik [5] accompagnent depuis lors l’épanouissement international du Groupe F.

À partir de l’an 2000 le Groupe F expérimente de nouveaux territoires scénographiques et crée des outils adaptés à la réalisation de spectacles monumentaux mêlant la lumière, le mapping vidéo, la musique, le feu et l’humain . Le château de Versailles, le Pont du Gard et la Tour Eiffel invitent à plusieurs reprises ces nouvelles créations.

En novembre 2017 le ministère de la culture confie à la compagnie le spectacle d’ouverture du Louvre Abou Dhabi.

Migrations, château d'if. 2012
Feux Romains, Pont du Gard. 2017
Le Roi de Feu, château de Versailles. 2017

Principaux spectacles vivants[modifier | modifier le code]

  • Les Oiseaux de Feu (en tournée de 1994 à 2000)[1]
  • Un peu plus de Lumière (en tournée de 1997 à 2010)
  • Joueurs de Lumière (en tournée de 2004 à 2010) [6]
  • Coups de Foudre (en tournée de 2008 à 2010)
  • À Versailles : La Face cachée du Soleil (2007 et 2008) [7]
  • L’Autre Monde, Les États et Empires du Soleil (2009) [8]
  • Les Noces Royales de Louis XIV (2010)[9]
  • Le Roi de Feu (2015, 2016, 2017)[10]
  • Série "Migrations" (depuis 2012).
  • Rhône, à Arles pour le lancement de Marseille Provencecapitale européenne de la culture 2013 [11]
  • Focus – La Saga des Photons, pour le lancement de Dunkerque capitale régionale de la culture 2013
  • À Fleur de Peau (en tournée depuis 2014)[12]
  • Au Pont du Gard : Lux Populi (2008), Impressions (2011), Ludolux (2012), Ulysse au pays des merveilles (2013), Le Magicien d’eau (2014), Les Mondes Magiques (2015), Feux Gaulois (2016), Feux Romains (2017)[13],[14].
  • Suspended time, création originale pour les 50 ans de l'album Sergent Pepper's Lonely Hearts Club Band des Beatles, pour le festival Sgt Pepper at 50, Liverpool, 2017 [15]
  • Vives réflexions, spectacle d'inauguration du Louvre d'Abou Dabi, 2017 [16]
Nouvel an, Burj Khalifa, Dubai, 2012
Ouverture des Jeux olympiques d'Athènes, 2004

Grands événements pyrotechniques[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « "ROCKET MAN; Christophe Berthonneau Is the Man Behind the World's Most Breathtaking Pyrotechnics Displays. Libby Norman Meets Him as He Prepares for His Lastest Flaming Spectacular in the East End" - The Evening Standard (London, England), June 11, 2004 | Online Research Library: Questia », sur www.questia.com (consulté le 27 novembre 2017)
  2. a et b « Ce soir il vous met le feu », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « Nîmes : Jonas Bidault a gardé la flamme », MidiLibre.fr,‎ (lire en ligne)
  4. « Interview vidéo : J-1 : Eric Travers aux commandes du feu d’artifice de la Tour Taipei 101 », sur La France à Taiwan - 法國在台灣 (consulté le 27 novembre 2017)
  5. « Jeff Yelnik, joueur de feu sous les feux de la rampe | ToutMa », sur www.toutma.fr (consulté le 27 novembre 2017)
  6. « Les illuminations du groupe F », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  7. « Le Groupe F embrase Versailles avec "La face cachée du soleil" », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne)
  8. Propos recueillis par Rosita Boisseau, « Christophe Berthonneau : "La puissance du feu va de pair avec sa fragilité" », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  9. « Les Noces Royales de Louis XIV, Le Blog », sur Les Noces Royales de Louis XIV, Le Blog (consulté le 28 novembre 2017)
  10. « Versailles : le Roi Soleil met le feu au château », leparisien.fr,‎ 2017-07-05cest16:48:08+02:00 (lire en ligne)
  11. « Le Groupe F met le feu au Rhône pour Marseille 2013 », Culturebox,‎ (lire en ligne)
  12. « Le Groupe F offre un superbe spectacle pyrotechnique à Aurillac », magazine,‎ (lire en ligne)
  13. « “Feux romains” pour les Féeries du Pont », quotidien,‎ (lire en ligne)
  14. « Féeries du Pont du Gard : le Groupe F est sur le feu », MidiLibre.fr,‎ (lire en ligne)
  15. (en) « Suspended Time by GroupeF », Culture,‎ (lire en ligne)
  16. « « Vives Réflexions » – Dialogue avec le Louvre Abu Dhabi », sur La France aux Émirats arabes unis (consulté le 28 novembre 2017)
  17. a et b De notre envoyé spécial en Camargue Frédéric Potet, « Le feu d'artifice réinventé », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  18. « Patras – Inauguration du Pont Rion-Antirion | GroupeF », sur www.groupef.com (consulté le 28 novembre 2017)
  19. (en) « London Eye New Years Day (2007) », sur www.phoenixfireworks.co.uk (consulté le 28 novembre 2017)
  20. a et b « L'artificier Groupe F fait briller la pyrotechnie tricolore jusqu'en Asie », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  21. « Feu d’artifice: pour ses 120 ans, la Tour Eiffel danse | Flash-Editos », sur blog.cyberjournalisme.net (consulté le 27 novembre 2017)
  22. « Le magicien du feu d’artifice de Paris, c’est lui », leparisien.fr,‎ 2016-07-12cest20:13:41+02:00 (lire en ligne)
  23. « Rio 2016: Un Français a illuminé le Maracana », leparisien.fr,‎ 2016-08-06cest07:41:50+02:00 (lire en ligne)
  24. « Suspendu à la Lotte World Tower à Séoul », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne)