Grim Sleeper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Grim Sleeper (littéralement « dormeur lugubre ») est le surnom d'un tueur en série américain sévissant depuis 1985 à Los Angeles et probablement responsable d'au moins 11 meurtres et d'une tentative de meurtre. Il a été ainsi surnommé car il a apparemment pris un « congé » de 14 ans, de 1988 à 2002[1],[2],[3].

Le 7 juillet 2010, l'attorney (en) du comté de Los Angeles Steve Cooley a accusé de 10 meurtres Lonnie David Franklin Jr., âgé de 57 ans[4],[5]. Peu après son arrestation, la police de Los Angeles trouve des milliers de photos dans un frigo débranché dans son garage, représentant 180 femmes différentes[6].

En 2014, Nick Broomfield lui consacre le documentaire Tales of the Grim Sleeper (en).

Victimes[modifier | modifier le code]

Meurtres[modifier | modifier le code]

  • Sharon Dismuke, 21 ans - 15 janvier 1984.
  • Debra Jackson, 19 ans - le 10 août 1985.
  • Henrietta Wright, 34 ans - le 12 août 1986.
  • Barbara Ware, 23 ans - le 10 janvier 1987.
  • Bernita Sparks, 26 ans - le 15 avril 1987.
  • Mary Lowe, 26 ans - le 31 octobre 1987.
  • Lachrica Jefferson, 22 ans - le 30 janvier 1988.
  • Inez Warren, 28 ans - 15 août 1988.
  • Alicia Alexander, 18 ans - 11 septembre 1988.
  • Georgia Mae Thomas, 43 ans - 28 décembre 2000.
  • Princess Berthomieux, 15 ans - 19 mars 2002.
  • Valerie McCorvery, 35 ans - le 11 juillet 2003.
  • Rolenia Morris, 31 ans - disparue en 2005 : sa carte d'identité du lycée fut retrouvée dans un frigo débranché dans le garage du tueur après son arrestation[6].
  • Ayella Marshall, 18 ans - disparue en 2006 : sa carte d'identité du lycée fut retrouvée dans un frigo débranché dans le garage du tueur après son arrestation[6].
  • Janeica Peters, 25 ans - le 1er janvier 2007.

Survivantes[modifier | modifier le code]

  • Laura Moore, 21 ans - le 29 mai 1985 : blessée de trois coups de feu à bout portant et sauvée par les services d'urgences[6].
  • Enietra Washington, 30 ans - le 20 novembre 1988 : survit de ses blessures en rampant jusqu'à la maison de sa meilleure amie[6]. Après cette attaque, le tueur s'arrête pendant quatorze ans, jusqu'en 2000[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Arrest in 'Grim Sleeper' killings of 10 women, man », MSNBC (consulté le 8 juillet 2010)
  2. (en) Christine Pelisek, Grim Sleeper Returns: He's Murdering Angelenos, as Cops Hunt his DNA, LA Weekly, 28 août 2008
  3. (en) Grim Sleeper Serial Killer Hunted, SkyNews Report
  4. (en) Associated Press, « Police make arrest in 'Grim Sleeper' killings », msnbc.com,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Mallory Simon, « Police Suspect in Los Angeles Grim Sleeper case to be arraigned », CNN.com,‎ (lire en ligne)
  6. a b c d et e Cécile Delarue, Black Out, Plein Jour, , p. 11-15
  7. « Le Grim Sleeper déclaré coupable - TUEURS EN SERIE.org », sur www.tueursenserie.org (consulté le 14 septembre 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cécile Delarue, Black out : Les disparues de South Central, Plein Jour, , 240 p. (ISBN 978-2370670366)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]