Grim Sleeper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lonnie David Franklin Jr.
Tueur en série
Information
Naissance
Surnom Grim Sleeper
Victimes au moins 11
Pays États-Unis

Grim Sleeper (littéralement « dormeur lugubre ») est le surnom d'un tueur en série américain sévissant depuis 1985 à Los Angeles et probablement responsable d'au moins 11 meurtres et d'une tentative de meurtre. Il a été ainsi surnommé car il a apparemment pris un « congé » pour ses meurtres de 14 ans, de 1988 à 2002[1],[2],[3].

Le 7 juillet 2010, l'attorney (en) du comté de Los Angeles Steve Cooley annonce l'arrestation de Lonnie David Franklin Jr., accusé de 10 meurtres[4],[5]. Peu après son arrestation, la police de Los Angeles trouve des milliers de photos dans un frigo débranché dans son garage, représentant 180 femmes différentes[6].

En 2014, Nick Broomfield lui consacre le documentaire Tales of the Grim Sleeper (en).

Biographie[modifier | modifier le code]

Lonnie David Franklin Jr. est né à Los Angeles le . Il grandit dans le South Central, quartier pauvre du sud-ouest de la ville marqué par la violence et les gangs de rue. Ancien éboueur et mécanicien pour la police, la vie de cet homme marié et père de famille, bascule lorsqu'il est arrêté le 7 juillet 2010[7],[8].

Un profil de tueur en série se dessine dans le quartier de South Central lorsque des jeunes femmes noires et vulnérables sont tuées par balle ou étranglées, jetées dans les rues ou les bennes à ordure[9].

Vingt cinq ans après les faits, la recherche ADN par parentèle permet aux enquêteurs d'identifier, grâce à leur fichier national, un ADN proche de celui retrouvé sur le corps des victimes, appartenant au fils de Franklin, Christopher, fiché suite à son arrestation pour possession illégale d'armes à feu[10]. L'ADN de Lonnie David Franklin Jr. est obtenu par un policier qui a récupéré des croûtes de pizza et des serviettes de table portant son empreinte génétique alors qu'il célébrait une fête d'anniversaire[9].

Victimes[modifier | modifier le code]

Meurtres[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Sharon Dismuke, 21 ans - 15 janvier 1984.
  • Debra Jackson, 19 ans - le 10 août 1985.
  • Henrietta Wright, 34 ans - le 12 août 1986.
  • Barbara Ware, 23 ans - le 10 janvier 1987.
  • Bernita Sparks, 26 ans - le 15 avril 1987.
  • Mary Lowe, 26 ans - le 31 octobre 1987.
  • Lachrica Jefferson, 22 ans - le 30 janvier 1988.
  • Inez Warren, 28 ans - 15 août 1988.
  • Alicia Alexander, 18 ans - 11 septembre 1988.
  • Georgia Mae Thomas, 43 ans - 28 décembre 2000.
  • Princess Berthomieux, 15 ans - 19 mars 2002.
  • Valerie McCorvery, 35 ans - le 11 juillet 2003.
  • Rolenia Morris, 31 ans - disparue en 2005 : sa carte d'identité du lycée fut retrouvée dans un frigo débranché dans le garage du tueur après son arrestation[6].
  • Ayella Marshall, 18 ans - disparue en 2006 : sa carte d'identité du lycée fut retrouvée dans un frigo débranché dans le garage du tueur après son arrestation[6].
  • Janeica Peters, 25 ans - le 1er janvier 2007.

Survivantes[modifier | modifier le code]

  • Laura Moore, 21 ans - le 29 mai 1985 : blessée de trois coups de feu à bout portant et sauvée par les services d'urgences[6].
  • Enietra Washington, 30 ans - le 20 novembre 1988 : survit de ses blessures en rampant jusqu'à la maison de sa meilleure amie[6]. Après cette attaque, le tueur s'arrête pendant quatorze ans, jusqu'en 2000, probablement par crainte de se faire arrêter[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Arrest in 'Grim Sleeper' killings of 10 women, man », MSNBC (consulté le 8 juillet 2010)
  2. (en) Christine Pelisek, Grim Sleeper Returns: He's Murdering Angelenos, as Cops Hunt his DNA, LA Weekly, 28 août 2008
  3. (en) Grim Sleeper Serial Killer Hunted, SkyNews Report
  4. (en) Associated Press, « Police make arrest in 'Grim Sleeper' killings », msnbc.com,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Mallory Simon, « Police Suspect in Los Angeles Grim Sleeper case to be arraigned », CNN.com,‎ (lire en ligne)
  6. a b c d et e Cécile Delarue, Black Out, Plein Jour, , p. 11-15
  7. (en) Don Rauf, Modern-Day Serial Killers, Enslow Publishing, , p. 37-39.
  8. « "Sinistre endormi", le tueur en série qui a terrorisé la Californie - CNews », sur cnews.fr, .
  9. a et b « Le Grim Sleeper déclaré coupable », sur tueursenserie.org, .
  10. (en) John M. Butler, Advanced topics in forensic DNA typing. Methodology, Academic Press, , p. 259.
  11. (en) Victoria Redstall, The Grim Sleeper, John Blake Publishing Ltd, , p. 87.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cécile Delarue, Black out : Les disparues de South Central, Plein Jour, , 240 p. (ISBN 978-2370670366)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]