Granville Redmond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Granville Redmond
Granville Redmond et Charlie Chaplin.jpg
Granville Redmond et Charlie Chaplin
Naissance
Décès
Nom de naissance
Granville Richard Seymour Redmond
Nationalité
Activités
Formation
Lieux de travail

Granville Redmond né le à Philadelphie en Pennsylvanie et mort le à Los Angeles en Californie, est un peintre et acteur sourd américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Granville Redmond voit le jour le à Philadelphie en Pennsylvanie. Vers deux ans et demi, il contracte la scarlatine qui le rend sourd[1]. En 1874, sa famille déménage sur la côte Ouest, à San José[1] afin que Granville Redmond aille à la California School for the Deaf à Berkeley, une école spécialisée pour les sourds.

Étude[modifier | modifier le code]

Des études en Californie[modifier | modifier le code]

Granville étudie à l'école pour les sourds en Californie, à la California School for the Deaf de 1879 à 1890, où Granville découvre ses talents d'art grâce à son professeur Théophile d'Estrella qui lui apprit la peinture, le dessin et la pantomime.

Diplômé, il décide de continuer à étudier l'art et s'inscrit donc à l'école de design à San Francisco San Francisco School of design où il travaille pendant trois ans avec les professeurs Arthur Frank Mathews et Amédée Joullin. Il y rencontre des artistes comme Gottardo Piazzoni et Giuseppe Cadenasso. Il se lia une forte amitié avec Piazzoni qui a appris la langue des signes américaine, et ont vécu ensemble à Parkfield, et à Tiburon en Californie.

Académie Julian à Paris[modifier | modifier le code]

Matin d'Hiver (1895)

En 1893, Granville obtient une bourse de California School for the Deaf qui lui permet d'aller à Paris afin d'étudier à l'Académie Julian. Il a pour professeur Jean-Paul Laurens. Douglas Tilden, également diplômé à la California School for the Deaf rejoint Granville à Paris. En 1895, son tableau Matin d'Hiver est accepté pour le Salon de Paris.

Retour en Californie[modifier | modifier le code]

En 1898, il retourne à Californie et s'installe à Los Angeles. Il se marie avec Carrie Ann Jean, sourde, le 1er novembre 1899. Ensemble, ils ont trois enfants : Jean Granville Redmond (1901-1979), Helen R. Redmond (1906-1938) et Hiram Johnsonwolfe Redmond (1911-1982).

Granville Redmond et Charles Chaplin[modifier | modifier le code]

Pendant son séjour à Los Angeles, , il se lie d’amitié avec Charles Chaplin qui lui demandera de lui apprendre des signes et de lui donner des cours de pantomime. Il a d'ailleurs utilisé quelques signes comme "enfant" et bébé" dans le film Une vie de chien. Grâce à Granville, Chaplin est l'un des rares comédiens à jouer la bouche close, sans prononcer de mots.[2]

Selon une tradition historique de la culture sourde, Chaplin, admiratif de son expressivité naturelle quand il utilisait la Langue des signes américaine, aurait perfectionné ses techniques de pantomime et d'expression avec les doigts grâce à Redmond, mais Chaplin ne le mentionne pas[3].

Impressionné par les compétences de peintre de Redmond, Chaplin collectionne ses peintures, lui offre un atelier dans ses studios de cinéma ainsi que des rôles muets, comme le sculpteur dans Les Lumières de la ville.

Il meurt le à Hollywood en Californie[4].

Peinture[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Année Titre Rôle Compléments, Notes
1918 Une vie de chien Le propriétaire d'une salle de danse Rôle secondaire mineur
1919 Une idylle aux champs
1919 Une journée de plaisir un passager
1921 Charlot et le masque de fer un client
1921 Le Kid L'ami du père du Kid Rôle secondaire mineur
1923 L'Opinion publique
1926 You'd Be Surprised[5]
1931 Les Lumières de la ville Le sculpteur


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c http://www.langsdewal.com/artists/granville-redmond
  2. http://www.art-pi.fr/public/medias/newsLetters/ArtPi7-FR-1348682608.pdf
  3. Laguna Art Museum 1989, p. 29 : « a tradition among the deaf that Charles Chaplin learned much pantomime and finger-spelling from Redmond, although Chaplin never mentions Redmond ».
  4. Caseykins, Granville Redmond: Impressionist, blog If My Hands Could Speak…, 12 mai 2010[source insuffisante].
  5. Art'Pi , page 34

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :