Grachtengordel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grachtengordel
AmsterdamLuchtfotoBmz.jpg

Vue aérienne du Grachtengordel. On y voit clairement les quatre canaux concentriques, ainsi que les jardins situés au cœur des grachtenpanden.

Géographie
Pays
Province
Commune
Partie de
Coordonnées
Fonctionnement
Statut patrimonial
Identifiants
Code postal
1014, 1015, 1016, 1017Voir et modifier les données sur Wikidata

Le Grachtengordel (« Ceinture de canaux » en néerlandais) désigne un quartier de l'arrondissement de Centrum à Amsterdam, aux Pays-Bas. Il est délimité par le Singel à l'est et par le Prinsengracht à l'ouest, et est également traversé par le Herengracht et le Keizersgracht. À partir du Brouwersgracht, qui en constitue la frontière nord (ainsi que celle du Jordaan), les quatre canaux s'écoulent parallèlement les uns aux autres en direction du sud ouest, forment une légère courbe puis se jettent dans l'Amstel au niveau de Waterlooplein. Le prolongement des canaux principaux à l'est, sous le nom de Nieuwe Herengracht, Nieuwe Keizersgracht et Nieuwe Prinsengracht atteint ensuite le Muidergracht, où le quartier du Plantage débute[1].

Le grachtengordel repose sur un système de rues, quais, ponts et habitations bâties sur des terrains de taille quasiment identiques, possédant des largeurs et des hauteurs proches, et comportant des jardins intérieurs connus sous le nom de keurblokken. De nombreux grachtenpanden, observables depuis les canaux et les rues qui les longent témoignent de la prospérité du Siècle d'or, et surtout du XVIIIe siècle. Étant donné que ces bâtiments ont été reconstruits plusieurs fois au cours des siècles, plusieurs styles architecturaux et types de façades se côtoient.

En dépit des ruptures architecturales du XIXe siècle, et dans certains cas, de la construction de nouveaux bâtiments à l'architecture critiquable, le grachtengordel demeure un quartier pittoresque et constitue l'une des principales attractions touristiques de la ville d'Amsterdam. Depuis le 1er août 2010, il est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. En outre, il figure au 12e rang de la liste des « Canons d'Amsterdam » (Canon van Amsterdam) qui recense les 50 plus importants développements de la ville[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]