Grégoire Millet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Millet.

Grégoire Millet
Image illustrative de l’article Grégoire Millet
Contexte général
Sport Triathlon
Ultra-trail
Période active 1986-1988
2011-2012
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance 1962
Lieu de naissance Morbier (France)

Grégoire Millet, né en 1962 à Morbier, est un triathlète français, champion de France en 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Grégoire Millet grandit dans le Jura français dans les années 1960[1]. Il effectue des études en sciences du sport à Grenoble et Dijon[2],[3].

Carrière en triathlon[modifier | modifier le code]

Grégoire Millet se découvre une passion pour le triathlon et devient membre de l'équipe de France entre 1986 et 1988. Il est notamment sacré champion de France en 1986 puis champion national du triathlon des neiges en 1988[4].

Il participe avant cela en 1986 au premier triathlon de Paris et prend la seconde place derrière Serge Lecrique. Il confie en 2015, à la suite de l'intervention médiatique de la maire de Paris Anne Hidalgo souhaitant que le triathlon des JO 2024 se déroule dans la Seine, que la mauvaise qualité de l’eau du fleuve où se déroulait la partie natation l'avait rendu malade pendant trois jours après la course[5].

Il entraîne l'équipe de France jusqu'en 1998, avant d'être recruté par le Royaume-Uni, où il s'occupe des triathlètes britanniques entre 1998 et le premier triathlon olympique des Jeux de 2000 de Sydney[3].

Reconversion - carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses activités dans le triathlon, il obtient son doctorat de sport et est nommé maître de conférences[2]. Après quatre années passées au Qatar comme senior physiologiste au sein de l'institut Aspire, il rejoint l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne en 2008[2] dont il est professeur de physiologie du sport. Dans ce champ scientifique, il est un chercheur francophone prolifique [6]. Ses travaux portent sur les réponses à l'exercice en altitude, les effets ergogéniques et thérapeutiques de l'hypoxie, la détermination de la fatigue et l'optimisation des méthodes d'entrainement chez le sujet sain. Il est également l'auteur de livres sur la préparation physique et l'entrainement en altitude dans les sports d'endurance ou les sports collectifs.

Dans les années 2010, il se reconvertit dans l'ultra-trail, et réalise plusieurs bonnes performances, avec notamment une deuxième place au Tor des Géants 2012[7].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit national et international de triathlon depuis 1986.

Année Compétition Position Temps
1988 Championnats de France du triathlon des neiges Gold medal icon.svg Timing
1986 1er Triathlon de Paris Médaille d'argent Timing
Championnats de France courte distance Gold medal icon.svg Timing

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Professeur Grégoire Millet », sur www.unil.ch (consulté le 19 avril 2015).
  2. a b et c « Tor des Géants : un Jurassien à la deuxième place », sur nordicmag.info, (consulté le 4 octobre 2015)
  3. a et b Sophie Courageau, « Le triathlon longue distance : les conseils de Grégoire Millet », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 4 octobre 2015).
  4. « Grégoire Millet et Sangé Sherpa sont les favoris de l’Echappée Belle – Ultra Traversée de Belledonne 2014 », sur u-trail.com, (consulté le 4 octobre 2015)
  5. « JO 2024 - Anne Hidalgo veut organiser le triathlon dans la Seine : En 1986, j'en ai été malade », sur http://www.eurosport.fr, (consulté le 28 octobre 2015).
  6. « Gregoire P Millet », sur ResearchGate (consulté le 20 décembre 2015)
  7. « Grégoire Millet : « le Tor des Géants est l’épreuve la plus belle au monde » », sur nordicmag.info, (consulté le 4 octobre 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Grégoire Millet et Laurent Schmitt, S’entrainer en altitude : mécanismes, méthodes, exemples, conseils pratiques, De Boeck (ISBN 9782804163341).
  • Grégoire Millet et Daniel Le Gallais, La préparation physique : optimisation et limites de la performance sportive, (ISBN 978-2294072574).
  • Grégoire Millet et Al, L'endurance, Editions EP&S, coll. « Pour l'action », (ISBN 978-2867133206).