Gouvernement Brigi Rafini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gouvernement Rafini)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gouvernement Brigi Rafini
VIIe République
Description de l'image defaut.svg.
Président Mahamadou Issoufou
Premier ministre Brigi Rafini
Formation
Durée 7 ans, 2 mois et 29 jours

Composition initiale
Ministres 25
Femmes 5
Hommes 20
Drapeau du Niger

Le gouvernement de Brigi Rafini est l'actuel gouvernement du Niger, en exercice depuis le .

Composition initiale du Gouvernement[modifier | modifier le code]

Le gouvernement, présidé par le Premier ministre Brigi Rafini, compte 25 ministres. Ceux-ci sont[1] :

Composition du Gouvernement depuis 19 octobre 2016[modifier | modifier le code]

Le gouvernement, présidé par le Premier ministre Brigi Rafini, compte un Haut représentant du président de la République Seyni Oumarou[2], par décret du chef de l’État Mahamadou Issoufou et compte 42 ministres. Ceux-ci sont[3]:

  1. Ministre d’État, ministre de l’intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumière et religieuses : Bazoum Mohamed
  2. Ministre d’État, ministre de l’agriculture et de l’élevage : Albadé Abouba
  3. Ministre d’État, ministre des transports : Omar Hamidou Tchiana
  4. Ministre, directeur de Cabinet du président de la République : Ouboumoudou Mahamadou
  5. Ministre du pétrole : Foumakoye Gado
  6. Ministre des finances : Massaoudou Hassoumi
  7. Ministre de la défense nationale : Kalla Moutari
  8. Ministre de la justice. Garde des Sceaux : Marou Amadou
  9. Ministre des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur : Ibrahim Yacouba
  10. Ministre de la jeunesse et des sports : Moctar Kassoum
  11. Ministre de l’action humanitaire et de la gestion des catastrophes : Magagi Laouan
  12. Ministre de la ville et de la salubrité urbaine : Habi Mahamadou Salissou
  13. Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : Mohamed Ben Omar
  14. Ministre du plan : Aïchatou Kané Boulama
  15. Ministre des domaines et de l’habitat : Waziri Maman
  16. Ministre du commerce et de la promotion du secteur privé : Sadou Seydou
  17. Ministre de l’enseignement primaire, de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique : Daouda Marthe
  18. Ministre de la fonction publique et de la réforme administrative : Amadou Aïssata
  19. Ministre de l’emploi, du travail et de la sécurité sociale : Yahouza Sadissou
  20. Ministre des postes des télécommunications et l’économie numérique : Sani Maïgochi
  21. Ministre de l’équipement : Kadi Abdoulaye
  22. Ministre de l'hydraulique et de l’assainissement : Barmou Salifou
  23. Ministre de la communication : Sani Hadiza Koubra
  24. Ministre des mines : Hassane Barazé Moussa
  25. Ministre de l’énergie : Amina Moumouni
  26. Ministre de la santé publique : Illiassou Maïnassara
  27. Ministre des enseignements professionnels et techniques : Tidjani ldrissa Abdoulkadri
  28. Ministre des enseignements secondaires : Sani Abdourahamane
  29. Ministre de la renaissance culturelle des arts et de la modernisation sociale, porte-parole du Gouvernement : Assoumana Mallam Issa
  30. Ministre du tourisme et de l’artisanat : Ahmed Boto
  31. Ministre de la population : Kaffa Rékiatou Christelle Jackou
  32. Ministre chargé des relations avec les institutions : Barkaï Issouf
  33. Ministre de entrepreneuriat des jeunes : Ibrahim Issifi Sadou
  34. Ministre de la promotion de la femme et de la protection de l’enfant : Elbak Adam Zeinabou
  35. Ministre de l’environnement et du développement durable : Almoustapha Garba
  36. Ministre du développement communautaire et de l’aménagement du territoire : Amani Abdou
  37. Ministre à la Présidence : Rhissa Ag Boula
  38. Ministre de l’industrie : Abdou Maman
  39. Ministre délégué auprès du Ministre d’État, Ministre de l’agriculture et de l’élevage, chargé de l’élevage : Mohamed Boucha
  40. Ministre délégué auprès du Ministre des finances, chargé du Budget : Ahmat Jidoud
  41. Ministre déléguée auprès du Ministre des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur, chargée de l’intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur : Lamido Ousseini Salamatou Balla Goga
  42. Ministre déléguée auprès du Ministre d’État, Ministre de l’intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses, chargée de la décentralisation : Maïzoumbou Hapsatou ldrissa

Remaniements[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des affaires étrangères de France
  2. « Niger : Seini Oumarou nommé Haut représentant du chef de l'État - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)
  3. « Niger : Mahamadou Issoufou nomme un nouveau gouvernement incluant le MNSD - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]