Giuseppe Pietri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giuseppe Pietri
Informations générales
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Genre artistique

Giuseppe Pietri, né le à Sant’Ilario et décédé le à Milan) est un compositeur italien, spécialisé dans le genre de l’opérette.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giuseppe Pietri a étudié la composition avec Gaetano Coronato, l’harmonie et le contrepoint avec Amintore Galli (it) au conservatoire Giuseppe Verdi de Milan, grâce à Oreste del Buono qui lui permit de s’inscrire après l’avoir entendu jouer lors d’un concert à Portoferraio. Joseph a toujours joué l'orgue de l'église de sa ville natale (Sant'Ilario in Campo). Il fait ses débuts à l'âge de vingt ans avec une musique de scène : Calendimaggio, drame en un acte, suivie d'une fable musicale : Flemmerlandia. Parmi ses premières œuvres, on trouve un opéra inachevé et une opérette qui obtient un certain succès Addio giovinezza ! (1915).

Il compose des opéras dans la tradition vériste, mais c'est grâce à ses opérettes qu'il obtient un succès populaire. Il a développé un style italien indépendant pour l'opérette. La plus célèbre est L'acqua cheta, dont la première à lieu à Rome en 1920. Le texte est tiré d'une pièce de 1908 en dialecte toscan d'Augusto Novelli, une comédie romantique sur la petite bourgeoisie florentine. Rompicollo a été créé en 1928 à Milan, et a été traduit en allemand sous le titre Das große Rennen (La grande course).

Des extraits de l'une de ses œuvres, l'opéra Maristella, ont été souvent enregistrés et continueront à l'être sur CD. L'aria Io conosco un giardino est très populaire auprès des ténors, et a été fréquemment enregistrés notamment par Giuseppe di Stefano, Luciano Pavarotti, Beniamino Gigli, Joseph Calleja, José Carreras et, plus récemment, Rolando Villazón.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Calendimaggio, livret de Pietro Gori, Florence, 1910.
  • Ruy Blas, d’après Victor Hugo, Bologne, 1916.
  • Maristella, Naples, 1930.
  • Rondine bionda, Livourne, 1937.
  • La canzone di San Giovanni, San Remo, 1939.

Opérettes (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Addio giovinezza !, livret de Sandro Camasio et Nino Oxilia, Livourne 1915.
  • Acqua cheta, livret d'Augusto Novelli, Angelo Nessi, Rome, 1920.
  • Guarda, guarda la mostarda!, Rome, 1923.
  • La donna perduta, livret de Guglielmo Zorzi, Guglielmo Giannini, Rome, 1923.
  • Primarosa, livret de Renato Simoni, Milan, 1926.
  • Rompicollo, livret de Luigi Bonelli & Ferdinando Paolieri, Milan, 1928.
  • Casa mia, casa mia …, livret d'Augusto Novelli, Angelo Nessi, Rome, 1930.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Volkmar Klotz, Operette. Porträt und Handbuch einer unerhörten Kunst. Piper, Munich, 1991, ISBN 3-492-03040-8

Liens externes[modifier | modifier le code]