Georg Mohr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mohr.
Georg Mohr
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
Sławnikowice (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Jørgen MohrVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Domaine

Jørgen Mohr (plus connu sous le nom de Georg(ius) Mohr) (né le à Copenhague et mort le (à 56 ans) à Görlitz, en Saxe) est un mathématicien danois du XVIIe siècle qui a vécu aux Pays-Bas, en France et en Grande-Bretagne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georg Mohr établit un siècle avant Lorenzo Mascheroni l'important résultat que l'usage de la règle était superflu en géométrie d'Euclide. Sa démonstration fut publiée dans son ouvrage Euclides Danicus, mais n'attira pas l'attention à l'époque. Mascheroni la redécouvrit en 1797.

Oldenburg tient en haute estime son théorème géométrique, au point qu’il l’envoie à Leibniz, alors à Paris (p. 493-494). Leibniz formule un court éloge de Georg Mohr en réponse à l’envoi par Oldenburg de son théorème, en écrivant sur sa « Habileté en géométrie et en analyse » (p. 494 et p. de notes) Selon M. Rovere, le théorème de Mohr sera oublié jusqu’à ce que Lorenzo Mascheroni le reformule en 1797, si bien qu’on l’appelle aujourd’hui le théorème de Mohr-Mascheroni[1].

Il a voyagé en Angleterre puis en France en compagnie de Tschirnhaus[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. « Le Clan Spinoza - Notes de l'auteur », sur http://www.leclanspinoza.com/, (consulté le 26 octobre 2017)
  2. Maxime Rovere, Le Clan Spinoza, Paris, Flammarion, (ISBN 9782081330726), p. 467

Liens externes[modifier | modifier le code]