Gaudry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Gaudry est un nom propre utilisé comme prénom ou comme nom de famille.

Prénom[modifier | modifier le code]

Gaudry est un prénom fêté le 16 octobre[1]. Il a pour autres formes Gaudéric, Gaudérice et Gaudérique[2]

Saint chrétien[modifier | modifier le code]

Autres personnes portant ce prénom[modifier | modifier le code]

Nom de famille[modifier | modifier le code]

  • Albert Gaudry (1827-1908), géologue et paléontologue français.
  • François-Régis Gaudry (né en 1975), critique français de gastronomie.
  • Michel Gaudry (né en 1928), contrebassiste de jazz français.
  • Roger Gaudry (1913-2001), scientifique québécois.
  • Guillaume Gaudry, damoiseau, tenait en fief d'Odon de Roussillon (Roussillon-en-Morvan) la Motte-des-Jours et ses dépendances avec la justice moyenne et basse, cela en 1294.
  • Guillaume Gaudry des Jours reconnut en 1294 posséder en franc alleu une rente de 15 sous viennois, due par Hugues du Bois, chevalier, et par Drouhin des Jours, damoiseau, sieur de Cussy (Cussy-en-Morvan).
  • Antoine Gaudry, secrétaire de la chancellerie ducale de Philipe le Bon, duc de Bourgogne, avait épousé la fille de Jean Quinot, grenetier de Beaune. Il fut anobli par lettres datées d'Hesdin le 21 mai 1431, expédiées à la chambre des comptes le 16 janvier suivant. Son fils Jean fut également secrétaire du duc de Bourgogne. Son petit-fils Pierre Gaudry épousa la fille de Philippe de Montcimet de la paroisse de Cussy-en-Morvan. Le fief de Montcimet, situé à la limite de Cussy-en-Morvan et Anost, relevait de la baronnie de Roussillon. La chapelle de Montcimet fut construite par Henri Gaudry. Cette famille Gaudry donna plus tard des conseillers du roi à Autun. Philippe-Marie Gaudry, sieur du Bost, ancien prévôt d'Autun, était capitaine de l'hôtel des Invalides en 1777. Il y eut un page de Louis XVI qui mourut seigneur d'Esnot en 1855. Cette famille portait d'azur, au chevron d'or, accompagné de trois moutons d'argent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Saint Gaudry sur nominis.cef.fr.
  2. Jean-Maurice Barbé, Tous les prénoms, Paris, Jean-Paul Gisserot, (1re éd. 1994) (ISBN 9782877471589, lire en ligne), p. 181