Gaston Goor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaston Goor
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Gaston Goor (Lunéville, – Toulon, 1977) est un peintre, illustrateur et sculpteur français dont l’œuvre, très orientée sur des thèmes pédérastiques ou homosexuels, est restée relativement confidentielle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Lunéville en 1902, Gaston Goor fait l'école des Beaux-Arts de Nancy et s'installe à Paris en 1925 dans l'atelier d'Amédée Ozenfant. C'est à la suite de sa rencontre avec André Gide, qu'il illustre une quarantaine de livres des éditions du Capitole. On retrouve aussi ses dessins dans la revue L'Illustration, notamment celui consacré à l'Exposition coloniale internationale de 1931 commandé par le Maréchal Lyautey[1]. Il se lie également d'amitié avec Renaud Icard, ami de Gide avec qui il entretiendra une forte correspondance. Retiré à Hyères, il meurt d’un cancer à l’hôpital de Toulon le 13 décembre 1977.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

L’essentiel de la production de Gaston Goor facilement accessible est constitué de travaux d’illustration pour l’édition. Ses tableaux sont quasiment tous dans des collections privées.

  • Lithographies pour Les amitiés particulières de Roger Peyrefitte, Paris, Flammarion, 1953 (J. Dumoulin ; Marcel Manequin, 10 mai 1953), 2 vol., [4]-180 p.-12 pl., [4]-180 p.-12 pl., 24 lithographies ; 29 × 20 cm (édition limitée à 740 ex.)
  • 32 illustrations dans le livre Mon Page de Renaud Icard - Éditions Quintes-Feuilles, 2009 - (ISBN 978-2953288513)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Roger Peyrefitte, L'innominato : nouveaux Propos secrets, Paris, A. Michel, (ISBN 978-2-226-03492-2), p. 201-203.
  • Jean-Claude Féray – L’histoire de Mon Page, de ses illustrations, et de l’amitié Goor-Icard, in Renaud Icard – Mon Page. Quintes-feuilles, 2009. p. 157-195.
  • Correspondance Gaston Goor – Renaud Icard. (1932-1960) (Coll. part. sera confiée aux Archives de la Bibliothèque municipale de Lyon.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]