Gaston-Paul Effa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gaston-Paul Effa
Image dans Infobox.
Gaston-Paul Effa (2015)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
YaoundéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Gaston-Paul Effa, né à Yaoundé en 1965, est un écrivain français d'origine camerounaise, également professeur de philosophie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Yaoundé (Cameroun), il vient en France suivre ses études secondaires au Collège épiscopal Saint-Étienne de Strasbourg, puis étudie la théologie et la philosophie à l'université. Il est professeur de philosophie au lycée Mangin, à Sarrebourg (Moselle).

En 2019, La verticale du cri est présélectionné aux Grands Prix des Associations Littéraires, il termine finaliste du GPAL 2019 dans la catégorie Belles-Lettres[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Tout ce bleu, Éditions Grasset, 1996.
  • , B. Grasset, 1998
  • Le cri que tu pousses ne réveillera personne, Gallimard, 2000
  • Cheval-roi, Éditions du Rocher, 2001
  • La Salle des professeurs, Éd. du Rocher, 2004
  • Voici le dernier jour du monde, Éd. du Rocher, 2005
  • À la vitesse d'un baiser sur la peau, A. Carrière, 2006
  • Je la voulais lointaine, Actes Sud, 2012
  • Rendez-vous avec l'heure qui blesse, Gallimard, 2015
  • Le Miraculé de Saint-Pierre, Gallimard, 2017
  • La verticale du cri, Gallimard, 2019.
  • L’enfant que tu as été marche à côté de toi, Gallimard, 2021.

Essais, poèmes, récits, textes divers[modifier | modifier le code]

  • Icône, sanctuaire de la présence, 2000
  • Le Juif et l'Africain : double offrande (en collaboration avec Gabriel Attias), Éd. du Rocher, 2003
  • Le Livre de l'alliance (en collaboration avec André Chouraqui), Sofédis, 2003
  • Yaoundé instantanés, Éd. du Laquet, 2003
  • Cette langue est bien ce feu, Éd. du Laquet, 2004
  • Nous, enfants de la tradition, A. Carrière, 2008
  • Le Dieu perdu dans l'herbe, Presses du Châtelet, 2015
  • Sous l'apaisante clarté, poèmes (en collaboration avec Jean-Philippe Goetz, photographies de Nelly Playa), Tertium éditions 2015
  • Les Parfums élémentaires (en collaboration avec Isabelle Laurent), Gallimard, 2019

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les finalistes du GPAL 2019, sur Les parfums élémentaires, chez Gallimard, en collaboration avec Isabelle Laurent ce lien
  2. Liste sur le site de l'association, [PDF] [1]
  3. Les finalistes du GPAL 2019, sur ce lien

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Adele King, « Bilingualism, diasporas, and Afro-Parisians », Journal of Postcolonial Writing, vol. 40, n° 2, 2004, p. 126-130
  • Patricia-Pia Célerier, « Gaston-Paul Effa : essentialisation d’une écriture camerounaise », Fès, 1999
  • « Des influences occidentale et africaine dans les romans de Gaston-Paul Effa », in Pádraig Ó Gormaile, La rencontre des cultures dans la littérature européenne contemporaine, Association européenne François Mauriac, 2002, p. 157 et suiv. (ISBN 295174790X)
  • Odile Marie Cazenave, Afrique sur Seine : une nouvelle génération de romanciers africains à Paris, L'Harmattan, 2003, 311 p. (ISBN 2747544559)
  • Bruno Essard-Budail, Jean-Ferdinand Tchoutouo et Fernando d'Almeida (dir.), « Gaston-Paul Effa », in Anthologie de la littérature camerounaise : des origines à nos jours, Afrédit, Yaoundé, 2007, p. 223 (ISBN 9956-428-14-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :