Gaspard Thémistocle Lestiboudois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lestiboudois.

Gaspard Thémistocle Lestiboudois
Fonctions
Député du Nord
Prédécesseur Lui-même
Successeur Pierre Legrand (Indépendant)
Député du 2e collège du Nord (Lille)
Prédécesseur Charles-Joseph de Bully (Majorité ministérielle)
Successeur Lui-même
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Lille-Sud-Ouest)
Prédécesseur Pierre Lorain fils (Droite légitimiste)
Successeur Casimir-Edmond Mourmant
Conseiller général du Nord
(élu pour les cantons de Lille-Centre et de Lille-Ouest)
Prédécesseur Emile Grodée-Alavoine
Successeur Achille Testelin (Canton de Lille-Centre)
Anatole de Melun (Canton de Lille-Ouest)
Conseiller municipal de Lille
Biographie
Nom de naissance Gaspar(d) Thémistocle Lestiboudois
Date de naissance
Lieu de naissance Lille (Flandre française)
Date de décès (à 79 ans)
Lieu de décès Paris (Seine)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Droite-Monarchiste
Père François-Joseph Lestiboudois
Profession Médecin
Botaniste

Gaspard Thémistocle Lestiboudois (déclaré Gaspar), né le à Lille (Flandre française) et mort le à Paris (Seine) est un médecin, un botaniste et un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils du botaniste François-Joseph Lestiboudois (?-1815) et petit-fils de Jean-Baptiste Lestiboudois (1715-1804), professeur de botanique à la faculté des sciences de Lille.

Il obtient son titre de docteur en médecine en 1818 à Paris. Il se rend en Algérie pour y étudier l’épidémie de peste de 1835. Passager du train sur le chemin de fer du Nord lors du terrible accident de Rœux, il participe aux premiers soins aux victimes, malgré ses propres blessures. Il présente à la Faculté des sciences de Paris une thèse de botanique en 1848 sur la phyllotaxie anatomique.

Il est député du Nord de 1839 à 1848, siégeant dans l'opposition de gauche à la Monarchie de Juillet, puis de 1849 à 1851, siégeant à droite[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Publications[modifier | modifier le code]

  • Essai sur la famille des Cypéracées, Paris : Didot jeune, 1819
  • Réédition de l'ouvrage de son père, Botanographie Belgique, ou flore de nord de la France, et de la Belgique proprement dite, Paris : Roret, et Lille : Vanackere, 1826, 2 vol.
  • Rapport général sur l'épidémie du choléra qui a régné à Lille en 1832, Lille : Imprimerie L. Danel, vers 1832
  • Gaspard Thémistocle Lestiboudois, Des colonies sucrières et des sucreries indigènes, Paris, Imprimerie de Worms et d'Urturie, , 16 p. (lire en ligne)
  • Gaspard Thémistocle Lestiboudois, Des colonies sucrières et des sucreries indigènes, Lille, Imprimerie de L. Danel, , 168 p. (lire en ligne)
  • Études sur l'anatomie et la physiologie des végétaux, Paris : Treuttel et Wurtz, 1840
  • Question des bestiaux, rapport fait à la Société royale des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille, Lille : Impr. de L. Danel, 1841, in-8°, 91 p. (« Rapport fait à la Société sur la question des bestiaux », in Mémoires de la Société royale des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille, 1842, p. 5-92)
  • Économie pratique des nations, ou Système économique applicable aux différentes contrées, et spécialement à la France, Paris :L. Colas, 1847
  • Voyage en Algérie, ou Études sur la colonisation de l'Afrique française, Lille : Imprimerie L. Danel, 1853

Sources et références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

T.Lestib. est l’abréviation botanique standard de Gaspard Thémistocle Lestiboudois.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI