Gérard Migeon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gérard Migeon
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (69 ans)
Lieu Longjumeau
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
000 Drapeau : France AS Choisy-le-Roi
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1967-1968 Drapeau : France RC Joinville 026 (0)
1968-1974 Drapeau : France AS Saint-Étienne 032 (0)
1972-1973 Drapeau : France SC Toulon 029 (0)
1974-1981 Drapeau : France Olympique de Marseille 216 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 30 décembre 2013

Gérard Migeon est un footballeur français, né le à Longjumeau dans le département de Seine-et-Oise. Il évolue au poste de gardien de but de la fin des années 1960 au début des années 1980.

Il fait l'essentiel de sa carrière à l'AS Saint-Étienne, avec qui il remporte deux titres de champion de France en 1969 et 1970, et à l'Olympique de Marseille où il remporte la Coupe de France en 1976.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au SC Choisy-le-Roi, Gérard Migeon signe à l'AS Saint-Étienne, alors la meilleure équipe française, pour devenir la doublure de l'international Georges Carnus. En mai 1971, il se voit titularisé au pied levé en Championnat après la défaite contre les Girondins de Bordeaux qui entraine le licenciement de Georges Carnus et de Bernard Bosquier par le président Roger Rocher pour cause de pré-signature à l'Olympique de Marseille, la fameuse « affaire Carnus-Bosquier », alors au coude à coude avec les Verts pour le titre. À l'arrivée d'Ivan Curkovic en 1972, Gérard Migeon retourne à son rôle de doublure à Saint-Étienne, puis quitte le club à l'intersaison 1974 pour l'« ennemi » marseillais où il succède à Carnus dont un grave accident de la route a brisé la carrière.

L'émergence du jeune prodige René Charrier relègue Gérard Migeon sur le banc dès sa première saison à l'OM, mais un nouvel accident de voiture dont est victime Charrier en 1975 lui donne une nouvelle chance. Charrier ne retrouvant pas son niveau, Migeon devient en 1976-77 le gardien titulaire du club. Il y accomplit le parcours d'un honnête spécialiste du poste, capable d'exploits occasionnels mais aussi de lourdes « toiles ». Ainsi, et en signe emblématique d'une carrière en dents de scie, c'est sur un centre-tir de Loïc Amisse dévié dans son propre but par Migeon que l'OM concède en avril 1980 une défaite à domicile (0-1) face au FC Nantes qui relègue officiellement le club en Division 2. Migeon effectue une dernière saison professionnelle en D2 avant de se retirer à l'été 1981, remplacé dans le but phocéen par Marc Lévy.

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]