Gérard Dhôtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gérard Dhôtel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction
Prix Gustav Heinemann (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Gérard Dhôtel, né le 29 juillet 1955 à Vitry-le-François (51) et mort le 27 mars 2015[1], est journaliste et écrivain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gérard Dhôtel est journaliste depuis 1980. Il a commencé sa carrière à L'Union[2].

Spécialisé en jeunesse, il a été rédacteur en chef d'un magazine pour les juniors et les adolescents, L'Hebdo des juniors au sein du groupe Fleurus presse devenu L'Hebdo lors de la prise de contrôle du journal Le Monde sur les publications de la Vie catholique, de Télérama et de Fleurus[3], puis Monde des ados. Il en est resté rédacteur en chef jusqu'en février 2010.

Depuis, il s'est consacré à l'écriture d'ouvrages pour la jeunesse (Louise Michel, Non à l'exploitation (Collection "Ceux qui ont dit non", Actes sud junior); Victor Schœlcher, Non à l'esclavage (Collection "ceux qui ont dit non", Actes sud junior) Ados : crise, quelle crise ?). Son livre Israël-Palestine, une terre pour deux (Actes Sud junior) a reçu la Pépite du meilleur livre documentaire 2013 du salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis, à Montreuil. Son dernier livre paru le 5 février 2015 aux éditions de La Martinière Jeunesse est Le livre des vrai-faux du corps humain. Il est décédé le 27 mars 2015[4] .

Publications[modifier | modifier le code]

  • Paris (Essentiel, Milan), 1995.
  • Réfugiés, le droit d'asile menacé (J'accuse, Syros). Éditions en allemand, espagnol et catalan. Prix Gustav Heinemann (Allemagne), 1995.
  • Les enfants dans la guerre (Essentiel, Milan), 1999.
  • La Révolution française (Essentiel Junior, Milan), 2003.
  • L'esclavage ancien et moderne (Essentiel Junior, Milan), 2004
  • Bedirya la volontaire (J'accuse, Syros). Édition en portugais, 2004.
  • Adolescence mode d'emploi (Librio), 2006.
  • Le dico de l'info (Librio), 2006.
  • La peine de mort, ça existe encore (Oxygène, De La Martinière Jeunesse), 2008.
  • Victor Schœlcher : non à l'esclavage (Ceux qui ont dit non, Actes Sud Junior), 2008.
  • Louise Michel : non à l'exploitation (Ceux qui ont dit non, Actes Sud Junior), 2010.
  • Crise, quelle crise ? 20 idées reçues sur les ados (Thierry Magnier), 2010. Édition en coréen.
  • La Révolution française à petits pas (Actes Sud Junior), 2011.
  • Robespierre : la Terreur et la vertu (Oskar éditions), 2011.
  • Aujourd'hui citoyen (éditions Milan), 2011.
  • Non à l'individualisme - nouvelle- (Actes Sud Junior), 2011.
  • Le livre des Vrai Faux (De La Martinière Jeunesse), 2012.
  • Israël-Palestine : une terre pour deux (Actes Sud Junior). Pépite du Livre documentaire (Montreuil), 2013.
  • Le livre des vrai faux des animaux (De La Martinière jeunesse), 2013.
  • Questions-Réponses Paris (Nathan), 2013.
  • Non à l'indifférence (nouvelles, Actes Sud Junior), 2013
  • Les grandes capitales (Concentrés Nathan), 2013.
  • Droits de l'Enfant, droits devants (Actes Sud Junior), 2013.
  • Le livre des vrai faux de l'Histoire (De La Martinière Jeunesse), 2014.
  • Comment parler d'Histoire de France aux enfants (Baron Perché), 2014.
  • C'est pas juste ! Petits tracas, grandes questions ? Toutes les solutions ! (Bulle d'air, De La Martinière Jeunesse), 2014.
  • Les États-Unis (Nathan jeunesse), 2014.
  • Algérie, 1954-1962 : la sale guerre (Actes Sud Junior), 2014.
  • Comment parler de l'islam aux enfants (le baron perché), 2014.
  • Le livre des vrais-faux du corps humain (De La Martinière Jeunesse), 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aissaoui 2015, Le Figaro.
  2. Duval 2015, L'Union.
  3. Libé 2003, Libération.
  4. Catinchi 2015, Le Monde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Rédaction Libé, « «L'Hebdo» troque les juniors pour les ados », Libération,‎ (lire en ligne)
  • Françoise Dargent, « Gérard Dhôtel : «Il faut parler de l'islam aux enfants» », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  • Marie-Pierre Duval, « Le journaliste vitryat Gérard Dhôtel est décédé », L'Union,‎ (lire en ligne).
  • Mohammed Aissaoui, « Gérard Dhôtel : mort d'un grand pédagogue », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  • Philippe-Jean Catinchi, « Le journaliste Gérard Dhôtel est mort », Le Monde,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]