Gérald Genty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Genty.
Gérald Genty
Naissance (44 ans)
Belfort, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteur
Années actives Depuis 1999
Labels Wagram Music
30 février
Site officiel www.geraldgenty.com

Gérald Genty est un chanteur français né le à Belfort en France[1].

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance dans les Vosges, puis en Alsace dans un village à proximité de Colmar et de Guebwiller et enfin à Bratislava en Slovaquie, partageant ses loisirs entre le sport, le tennis en particulier, la peinture et la musique (piano, guitare). Il commence à composer dès l'âge de quinze ans. Après le Baccalauréat, qu'il passe à Colmar, il choisit de s'inscrire en DEUG STAPS à l'université de Bordeaux puis obtient une maîtrise STAPS en physiologie du sport.

Ses débuts musicaux[modifier | modifier le code]

Ses études finies, il passe deux ans à donner des cours de tennis hébergé dans une chambre universitaire. Il enregistre et produit un premier album en groupe (guitare, basse, accordéon) en 1997, il sort en solo deux albums autoproduits : Danthonlogis (1999) et Danthonlogis 2 (fin 2002). Il décide de sillonner la France dans son camping-car, à la recherche de concours de jeunes talents. C'est ainsi qu'il se fait remarquer par Wagram Music qui le produit depuis[2].

Premiers albums avec Wagram[modifier | modifier le code]

Après avoir signé chez Wagram, Gérald Genty sort en mars 2004 Humble Héros, dans lequel il reprend des titres de Danthonlogis et Danthonlogis 2 réenregistrés en studio par Dominique Ledudal durant l'été 2003. L'album est porté par le titre Pour l'instant je suis pas encore trop connu, ça va, mais après... j'sais pas!. En novembre 2004, il fait la première partie du concert de Bénabar au Zénith de Paris et en 2005, celle de la tournée des dix ans du groupe Tryo. Pour sa première tournée, il se construit des bonshommes en bois auxquels il donne vie sur scène pour l'accompagner. Il fera plus d'une centaine de dates avec ce spectacle.

Un second album parait en octobre 2006 chez Wagram[3], Le plus grand chanteur de tout l'étang porté par le titre Plaire et son clip original réalisé par Patrick Volve. Il traite ainsi de la mondialisation, dédie la chanson Licence to kill à Jean Charles de Menezes et aborde à plusieurs reprises le couple et ses angoisses. Pour ce disque, il constitue un groupe de tournée avec Pablo Pico à la batterie et Sylvestre Perrusson à la contrebasse. Le décor du spectacle est une mare illuminée de canards en plastique. La tournée dure deux ans et passe par le Maroc et le Canada.

En 2009 sort Nul si pas découvert, un album davantage produit avec des arrangements de cuivres et de chœurs féminins (Zoé Colotis de Caravan Palace).

En 2014, l'album Manège éternel[4] sort sous le label belge 30 février[5]. Gérald Genty crée en 2014 un spectacle pour enfants avec l'artiste suisse LiA (Félicien Donzé) nommé Temps Pis & Temps Mieux[6].

En février 2017, c'est la sortie du cinquième album Hippopopopopopopopopopopotame, composé de 38 chansons courtes.

Ses chansons[modifier | modifier le code]

Gérald Genty chante le plus souvent des chansons « à textes » parsemées de nombreux jeux de mots. Celles-ci comportent de nombreux « personnages » à qui il prête sa voix. Lors des concerts de sa première tournée, ces personnages sont figurés par des bonshommes en bois (comme « David Bowie »). Les ampoules électriques qui leur servent d'yeux s'allument à chaque intervention.

L'écriture de certains des textes repose entièrement sur la recherche du calembour et de la paronomase. Par exemple, dans Le lapin dit... si le docteur est un lapin, c'est pour permettre l'homophonie entre deux phrases : « Le lapin dit : “Si tu as mal à droite” » et « L'appendicite : tu as mal à droite ». Autre exemple dans son second album, « c'est pour décorer hein ? » / « c'est pour des Coréens ».

Dans la chanson J'ai mis mon maillot de ben pour aller allô, présente sur l'album Humble Héros, Gérald utilise des onomatopées pour dire de plusieurs façons qu'il a mis son maillot de bain pour aller à l'eau.

En septembre 2012, quatre fans publient sur internet un clip non officiel amateur sur la chanson en mimant les paroles, intitulé L'intonation - Le clip. Gérald intégrera le clip début octobre sur son site web.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums solo[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gérald Genty », sur Bocal Mazik
  2. Vincent Brunner, « Biographie de Gérald Genty », sur wagrampublishing.com
  3. Isabelle Ribes, « Gérald GENTY, Le plus grand chanteur de tout l'étang », sur toutnancy.com,
  4. Michel Kemper, « Gérald Genty, mélancolique et ludique manège », sur nosEnchanteurs.eu,
  5. « Manège Eternel », sur 62tvrecords.com
  6. « Temps Pis & Temps Mieux / Gérald Genty & LiA », sur patchwork-festival.ch,