Fuxi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

32° 37′ 00″ N 115° 33′ 00″ E / 32.6167, 115.55 ()

Fuxi (droite) et sa sœur/épouse Nuwa (gauche) ; le personnage entre eux n’a pas été identifié – gravure murale, tombe du clan Wu 武, Shandong, Han orientaux

Fuxi ou Fu Hsi (sinogrammes : - pīnyīn : Fúxī) est un personnage de la mythologie chinoise, héros civilisateur et le premier des trois Augustes (, sānhuáng). Il apparait aussi sous les noms de Paoxi (-), Mixi (), ou Taihao (-) (suprême éclat). Les textes les plus anciens le décrivant datent des Royaumes combattants et des Han occidentaux. Les Chants de Chu mentionnent une fresque le représentant avec Nuwa, son épouse (et aussi, selon certaines sources, sa sœur). Comme à elle, on lui prête le corps d’un serpent et l’invention du mariage. Parmi ses contributions supposées à la civilisation chinoise, la plus remarquable est l’invention des huit trigrammes du Yì Jīng (, bāguà), à l’origine de la calligraphie.

Mythe[modifier | modifier le code]

Selon le Baihu tongyi () de Ban Gu (班固, 32 - 92), à l’origine, les êtres humains vivaient sans règles morales et ignoraient qui était leur père. Vêtus de peaux de bêtes, ils se nourrissaient à la façon des animaux, se mettant en chasse lorsqu’ils avaient faim, consommant la peau, la fourrure et le sang de leurs proies, ou en abandonnant les restes, incapables de les conserver. Après avoir scruté le ciel et la terre, Fuxi instaura le mariage, détermina les mutations des cinq éléments, créa les lois et les huit trigrammes. Selon le Livre des mutations (), un saint les déduisit de l’image du Fleuve [jaune] et du livre de la Luo (rivière) (). Ce saint est en général identifié à Fuxi, mais parfois à Yu le Grand. De l’image et du livre on ignore tout. Les légendes interprètent ce passage en faisant sortir de l’eau une tortue ou un cheval-dragon portant la marque des trigrammes.

Fuxi tenant un taijitu entouré des bagua

Il enseigna aux hommes les méthodes de cuisson, la chasse, la pêche, les armes de métal, le premier sacrifice au ciel. Il dispute à Huangdi deux inventions : la cithare guqin () et le symbole du dragon composé des parties des animaux totems des tribus vaincues, car selon certains textes, il fut aussi un empereur.

Huang Fumi ( ) (215-282) des Jin prétend dans son Histoire des empereurs et des rois (, dìwángshìjì) que sa mère était une jeune fille du clan Huaxu () pendant le règne de Suiren (). Un jour, dans la Tourbière du tonnerre (), elle vit une empreinte de géant et décida de la mesurer avec son pied. C’est ainsi qu’elle conçut Fuxi qui prendra la succession de Suiren.

On dit qu’il établit sa capitale à Wanqiu () au Henan, comté de Huaiyang (), où l'on situe l’emplacement de son tumulus funéraire. Il existe de nos jours encore un temple où des cérémonies lui sont offertes du 2 du deuxième mois au 3 du troisième mois.

Selon la généalogie chinoise traditionnelle, il est l’ancêtre des clans Feng (), Ren (), Su (宿), Xuju (), Zhuanyu ().

Taihao, son surnom, est selon certaines sources le nom d’un chef des Dongyi (; littéralement : barbares de l’Est).

Iconographie[modifier | modifier le code]

Il apparaît le plus souvent en couple avec Nuwa, les queues de serpent formant la partie inférieure de leur corps s’enroulant l’une autour de l’autre. Ils se font face ou se tournent le dos, tenant en main l’équerre (Fuxi) et le compas (Nuwa) qui pourraient symboliser la terre et le ciel. Les instruments peuvent être remplacés par la lune et le soleil, symboles du Yin et du Yang. Les plus anciennes représentations connues sont des gravures sur pierre de la dynastie Han. Sur quelques-unes, un troisième personnage non-identifié apparaît entre eux.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine tokharienne de Fuxi et Nüwa