Yu le Grand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir YU.
Yu le Grand (大禹)
Yu le Grand imaginé par le peintre de la dynastie Song Ma Lin
Yu le Grand imaginé par le peintre de la dynastie Song Ma Lin
Titre
Roi de Chine
~ 2208 av. J.-C2197 av. J.-C
Prédécesseur Shun
Successeur Qi
Biographie
Dynastie Dynastie Xia
Nom de naissance 姒文命
Sépulture Dayu Ling (大禹陵), Shaoxing
Père Gun
Enfants Qi

Yu (chinois :  ; pinyin : , souvent appelé Yu le Grand (大禹, dàyǔ) (v. 6 juin 2297 av. J.-C[1]2197 av. J.-C), portant le nom de naissance Si Wenming (姒文命, sì wénmìng) est le premier monarque légendaire chinois de la Dynastie Xia, considéré comme le fondateur de la dynastie. Il est identifié, à tort, comme l'un des Trois Augustes et Cinq Empereurs. Il est associé à l'invention des techniques d'irrigation ayant permis la maîtrise des fleuves et des lacs chinois.

Il a été divinisé, en particulier comme Dieu gouverneur des eaux, divinité taoïste[2]. Yu est un des trois rois sages du confucianisme, avec ses prédécesseurs Yao et Shun[3]. C'est aussi un des rares souverains chinois portant l'épithète "le Grand"[4].

Ascendance[modifier | modifier le code]

Yu est le huitième arrière petit-fils de l'Empereur jaune. Son père Gun est le cinquième arrière petit fils de Zhuanxu, ce dernier étant le petit fils de l'Empereur jaune. Il est dit que Yu est né au Mont Wen (汶山), dans l'actuelle subdivision de Beichuan de la province de Sichuan.

Contrôle des inondations[modifier | modifier le code]

Article connexe : Crue des hautes eaux.
Représentation de Yu datant de la dynastie Han

Sous le règne de l'empereur Yao, de forte inondations ravagèrent la Chine, noyant et détruisant le foyer de milliers d'individus. De manière à mettre fin à ce désastre, le père de Yu, Gun, reçut de Yao l'ordre de réguler les cours d'eau. Gun fit construire des digues, mais celles-ci s'effondrèrent, entraînant la mort de nombreuses personnes. Face à son échec cuisant, l'empereur Shun succédant à Yao le fit mettre à mort[5],[6]. Recruté comme successeur de son père, Yu changea radicalement de méthode. Il commença à draguer de nouveaux canaux à partir des fleuves, ce qui nécessita treize années de travail et une force ouvrière de 20 000 hommes[7].

Yu est aussi associé à la persévérance et à la détermination. La femme de Yu était originaire du mont Tushan (塗山). Après leur mariage, Yu ne resta que quatre jours auprès d'elle, puis repartit aménager les Eaux. Elle donna naissance à un fils qu'elle appela Qǐ (啟, qǐ), nom signifiant "départ"[8]. On raconte que, après avoir quitté sa famille, il passa devant sa maison trois fois mais ne rentra jamais, considérant qu'une réunion de famille lui prendrait du temps au détriment de la tâche qui lui avait été confiée.

Shun fut si impressionné par les efforts de Yu qu'il le choisit au lieu de son propre fils pour régner après lui.

Règne[modifier | modifier le code]

Yu succéda à Shun à l'âge de 53 ans, et régna durant 45 ans selon les Annales de bambou. Avant l'époque de Yu, le titre d'Empereur était transmis à la personne considérée comme ayant la plus haute vertu. Cependant, le fils de Yu, , fit ses preuves et fût recommandé pour être le prochain dirigeant de la dynastie; de même, son fils Tai Kang (太康) lui succéda. C'est ainsi que fut adoptée la règle de la transmission héréditaire du pouvoir en Chine. La dynastie Xia dura 471 ans et compta 17 rois[9]. Yu établi sa capitale à Ji (冀) ou Yangcheng (陽城), dans l'actuelle ville de Dengfeng, Henan. Il s'entoura de deux sages, Bo Yi et Gao Yao, qui le conseillèrent utilement[10].

Neuf provinces[modifier | modifier le code]

Yu aurait parcouru le monde pour “mesurer la Terre” à l'aide d'une équerre à branches égales de façon à le diviser en neuf ou provinces : une province centrale et huit provinces aux quatre points cardinaux et quatre points intermédiaires[11]. Ces provinces sont Jizhou (冀州), Yanzhou (兗州), Qingzhou (青州), Xuzhou (徐州), Yangzhou (揚州), Jingzhou (荊州), Yuzhou (豫州), Liangzhou (梁州) et Yongzhou (雍州).

Décès[modifier | modifier le code]

Selon les textes historiques, Yu mourut au Monts Kuaiji (会稽山, kuàijī shān, chaine de 100 km, à 8 km au Sud-Est de Shaoxing), alors qu'il était venu chasser sur la frontière méridionale de son Empire. Un mausolée y fut construit en son honneur[12]. Un grand nombre d'empereurs de la période impériale s'y rendit pour honorer sa mémoire[13], notamment Qin Shi Huang. Le temple de Dayu Ling (大禹陵, dàyǔ líng) fut construit sur le site où les cérémonies se déroulaient traditionnellement.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans la série télévisée Stargate SG-1, il est identifié comme étant un Goa'uld.
  • Le succès de Yu le Grand à la suite de l'échec de son père serait à l'origine proverbe chinois "L’échec est la mère du succès" (失败乃成功之母, pinyin : shībài nǎi chénggōng zhī mǔ)[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :