Fritz Strassmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fritz Strassmann
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
MayenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Friedrich Wilhelm StraßmannVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Fritz StraßmannVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
A travaillé pour
Membre de
Palmarès
Distinction

Friedrich Wilhelm Strassmann, dit "Fritz", (22 février 1902 - 22 avril 1980) est un chimiste allemand qui, avec Otto Hahn, a découvert la fission nucléaire de l'uranium en 1938.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Boppard, il a commencé ses études de chimie en 1920 à l'université technique de Hanovre et a obtenu sa thèse de doctorat, consacrée à la solubilité de l'acide carbonique gazeux d'iode, en 1929. Straßmann a commencé une carrière d'universitaire parce que la situation sur le marché du travail dans l'industrie chimique était beaucoup plus mauvaise que dans les universités à cette époque-là.

Straßmann a plus tard travaillé à l'institut Kaiser Wilhelm à Berlin-Dahlem, premièrement à partir de 1929 (et, de 1948 à 1953 au sein de son successeur, l'institut Max Planck pour la chimie à Mayence). Son expertise en chimie analytique a été utilisée par Otto Hahn et Lise Meitner dans leur recherche sur les produits du bombardement de l'uranium avec des neutrons. En décembre 1938 il a découvert en tant qu'étroit collaborateur d'Otto Hahn la fission nucléaire de l'uranium provoquée par des neutrons. Il a étudié également des méthodes pour des datations géologiques via la désintégration radioactive.

En 1946 il est devenu professeur de chimie inorganique à l'université de Mayence et en 1948, directeur du tout nouveau institut Max Planck pour la chimie. Plus tard il a fondé l'institut pour la chimie nucléaire.

En 1957 il fut l'un des 18 de Göttingen, qui ont protesté contre l'idée du gouvernement d'Adenauer d'armer l'armée ouest-allemande d'armes nucléaires tactiques.

Le Président Johnson honora en 1966 Otto Hahn, Lise Meitner et Fritz Straßmann du Prix Enrico Fermi. L'Union astronomique internationale a baptisé un astéroïde de son nom : 19136 Strassmann. Il est mort à Mayence.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]