Friedrich Wichtl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant un écrivain image illustrant autrichien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique et un écrivain autrichien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Friedrich Wichtl: (né en 1872 - mort en 1922) était un homme politique et essayiste autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wichtl a été député au Reichsrat. Après la Première Guerre mondiale, l'Autriche-Hongrie se disloque. Le Böhmerwaldgau (région des Forêts de Bohême), en Bohême du sud se déclare District (Kreis) du Land de Haute-Autriche et fut administré par le Kreishauptmann (chef de district) Wichtl à partir du 30 octobre 1918. Après la guerre, il publie un essai[1] conspirationniste expliquant la défaite par un complot maçonnique et de sociétés secrètes et réédité 13 fois jusqu'en 1936[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Weltfreimaurerei, Weltrevolution, Weltrepublik, eine Untersuchung über Ursprung und Endziele des Weltkrieges, 1919
  • Dr. Karl Kramarsch der Anstifter des Weltkrieges auf aktenmässiger Grundlage dargestellt, 3. Aufl. Wien 1918. Texte en ligne
Pamphlet
  • Freimaurer-Morde..., K. Vogelsang, (1920)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Friedrich Wichtl, Weltfreimaurerei, Weltrevolution, Weltrepublik, eine Untersuchung über Ursprung und Endziele des Weltkrieges, 1919
  2. Politica Hermetica, Ésotérisme et socialisme, publié par Francis Bertin, p. 162 Texte en ligne