Frederick Russell Burnham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frederick Russell Burnham
Major Frederick Russell Burnham DSO 1901.jpg

Frederick Russell Burnham

Informations générales
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
explorateur, écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Distinction

Frederick Russell Burnham ( - ) était un éclaireur américain et un aventurier connu pour son service lors des guerres indiennes et dans l'armée britannique en Afrique coloniale et pour avoir enseigné des techniques de survie à Robert Baden-Powell, devenant ainsi l'une des sources d'inspiration de la création du scoutisme. Ce pourrait alors être le célèbre "scout" américain le "Major" Burnham rencontré lors de la campagne contre les Matabélés qui aurait appris ce mot d'argot à B-P, qui n'étant pas linguiste, et encore moins bantuiste, pensa qu'il s'agissait d'un mot local africain. On sait que c'est de Burnham qu'il appris le mot "woodcraft".

Burnham reçurent chacun la médaille de la Compagnie pour leur service durant la première guerre anglo-matabélée[1] et il participèrent à la seconde guerre anglo-matabélée (en) de 1896-1897. Burnham devint un exemple pour de nombreux officiers dont Frederick Carrington, Robert Baden-Powell et Frederick Roberts[1]. Carrington le qualifia de « meilleur éclaireur qui ait jamais exploré l'Afrique. Il était mon commandant en 1896 dans le Matabeleland et il était les yeux et les oreilles de ma force[2] ». Le président américain Theodore Roosevelt tenait également Burnham en haute estime et écrivit en 1901 : « Il est un éclaireur et un chasseur d'un courage et d'une adresse rare, un homme sans peur, une fine gâchette et un guerrier. Il est l'éclaireur parfait[1] ». Alors qu'il combattait au sein de l'armée britannique durant la seconde guerre des Boers de 1899-1902, Burnham reçut l'ordre du Service distingué alors la seconde plus haute distinction militaire britannique[3].

En 1927, les Boy-Scouts d'Amérique le nommèrent Scout honoraire, une nouvelle catégorie de scouts créée la même année. Cette distinction était accordée à « des citoyens américains dont les réalisations en plein air, les explorations et les aventures aux résultats utiles possèdent un caractère assez exceptionnel pour captiver l'imagination des jeunes garçons... ». Les autres dix-huit hommes à avoir reçu une telle distinction sont : Roy Chapman Andrews, Richard E. Byrd; George Kruck Cherrie, James L. Clark, Merian C. Cooper, Lincoln Ellsworth, Louis Agassiz Fuertes, George Bird Grinnell, Charles Lindbergh, Donald Baxter MacMillan, Clifford H. Pope, George Palmer Putnam, Kermit Roosevelt, Carl Rungius, Stewart Edward White, Orville Wright[4].

En 1931 il procède à la dédicace du Mont Baden-Powell en Californie. Il reçut le Bison d'argent des Boy-Scouts d'Amérique en 1936 et fut très proche de ce mouvement au niveau régional et national. Il pourrait avoir été le prototype d'Allan Quatermain et d'Indiana Jones. Pendant la 1re guerre mondiale, il a joué un rôle dans le contre espionnage.

Le California State Parks[modifier | modifier le code]

Le California State Parks est un organisme qui gère le système de parcs appartenant à l’État de Californie. En 1927, l’assemblée de Californie, sous le gouverneur C. C. Young, établit la commission des parcs d’état[5] qui était constituée de Frederick R. Burnham, W. F. Chandler, William E. Colby, Henry W. O'Melveny, et Ray Lyman Wilbur[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Davis 1906.
  2. Lott 1981, p. 90.
  3. Farwell 1976.
  4. (en) « Around the World », Time (magazine),‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Climb the mountains and get their good tidings: A History of the Sierra Club » (consulté le 7 juillet 2006)
  6. (en) William E. Colby et Frederick Law Olmsted Jr., « Borrego Desert Park », Sierra Club Bulletin, vol. XVIII,‎ , p. 144 (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles de journaux

Ouvrages