Frank Lautenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frank Lautenberg
Frank Lautenberg.jpg

Frank Lautenberg.

Fonctions
Sénateur des États-Unis
New Jersey
-
Sénateur des États-Unis
New Jersey
-
Commissaire
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Parti politique
Arme
Conflit
Distinction
signature de Frank Lautenberg

signature

Frank Raleigh Lautenberg, né le à Paterson (New Jersey) et mort le [1] à New York, est un homme politique américain, membre du Parti démocrate et sénateur du New Jersey au Congrès des États-Unis de 1983 à 2001 et de 2013 à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'immigrés juifs polonais et russes, Lautenberg est né à Paterson dans le New Jersey. Il sert dans l'U.S. Army durant la Seconde Guerre mondiale[2]. Dans le cadre du G.I. Bill, il étudie à l'université Columbia d'où il sort diplômé en économie en 1949. Il travaille dans le domaine des assurances avant de rejoindre l'Automatic Data Processing en 1952, peu après sa fondation, et en devenir le président-directeur général[1],[2].

De 1978 à 1982, il est l'un des commissaires de l'autorité portuaire de New York et du New Jersey[1].

En 1982, il est élu au Sénat des États-Unis avec 51 % des voix contre la candidate républicaine Millicent Fenwick et reprend le siège laissé vacant par le sénateur démocrate Harrison A. Williams (en), impliqué dans le scandale de l'Abscam[2]. Il est réélu en 1988 avec 54 % des suffrages[2] puis en 1994 avec 50 % des voix[3].

En février 1999, il annonce sa retraite et cède son siège après les élections de 2000 au démocrate Jon Corzine[4].

Lautenberg fait cependant son retour en politique lors des élections sénatoriales de 2002. Le sénateur démocrate Robert Torricelli, accusé de corruption, se retire de la course à cinq semaines des élections. Après le refus de Frank Pallone pour raisons familiales, le Parti démocrate demande à Lautenberg de remplacer Torricelli. Lautenberg et Torricelli sont réputés pour leur rivalité[5]. Malgré un recours des républicains, la justice accepte que les bulletins au nom de Torricelli soient remplacés par ceux de Lautenberg[6]. Alors que Torricelli était distancé dans les sondages, Lautenberg remporte l'élection avec 54 % des suffrages contre 44 % pour le républicain Doug Forrester[7].

Il est candidat à un nouveau mandat en 2008. Il remporte la primaire démocrate avec plus de 60 % des voix face au représentant Rob Andrews puis l'élection générale avec 55 % des voix contre le républicain Dick Zimmer[8].

Atteint d'un cancer de l'estomac, Lautenberg annonce qu'il ne sera pas candidat à sa réélection en 2014. Il meurt d'une pneumonie virale en juin 2013, avant la fin de son mandat[2].

Positions politiques[modifier | modifier le code]

Lautenberg est un élu libéral de la côte est, pro-choix (pro-interruption volontaire de grossesse)[7], du durcissement des sanctions pénales contre les voleurs de voitures, et est très critique des mesures de sécurité nationale prise par l'administration de George W. Bush.

Opposé aux industries de l'alcool et du tabac, Lautenberg est l'auteur d'une loi de 1984 sanctionnant d'une baisse des dotations autoroutières les États qui autorisent l'achat d'alcool avant 21 ans. Quelques années plus tard, il fait voter une loi interdisant la cigarette dans les vols commerciaux. Partisan du contrôle des armes à feu, il promeut une loi empêchant les auteurs de violences conjugales d'avoir accès aux armes à feu, votée en 1996[2].

En mai 2005, au cœur du Sénat, c'est avec une affiche du chancelier Palpatine, de la saga de science-fiction Star Wars, qu'il termine son discours sur la nomination des juges fédéraux, en reprenant une réplique du film La Revanche des Sith : « C'est ainsi que meurt la liberté, sous un tonnerre d'applaudissements ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Emma Brown, « Sen. Frank Lautenberg, five-term New Jersey Democrat, dies at 89 », sur washingtonpost.com, (consulté le 22 décembre 2017).
  2. a, b, c, d, e et f (en) Adam Clymer, « Frank Lautenberg, New Jersey Senator in His 5th Term, Dies at 89 », sur nytimes.com, (consulté le 22 décembre 2017).
  3. (en) Iver Peterson, « THE 1994 ELECTIONS: NEW JERSEY SENATOR; Lautenberg Edges Out Haytaian For 3d Term », sur nytimes.com, (consulté le 22 décembre 2017).
  4. (en) David M. Halbfinger, « THE 2000 ELECTIONS: OVERVIEW; Corzine Wins Costly Bid for Senate in New Jersey », sur nytimes.com, (consulté le 22 décembre 2017).
  5. (en) Jonathan Karl et Deborah Feyerick, « Dems pick Lautenberg to replace Torricelli », sur edition.cnn.com, (consulté le 22 décembre 2017).
  6. (en) « Democrats win Senate court battle », sur news.bbc.co.uk, (consulté le 22 décembre 2017).
  7. a et b (en) Dale Russakoff, « Democrats' Switch to Lautenberg Pays Off », sur washingtonpost.com, (consulté le 22 décembre 2017).
  8. (en) Claire Heininger, « Frank Lautenberg wins re-election to Senate », sur nj.com, (consulté le 22 décembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]