Francisque Noailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Francisque Noailly
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
AlgerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maîtres

Francisque Noailly, né à Marseille le , mort à Alger , est un peintre orientaliste et ciseleur sur cuivre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié à l'École des beaux-arts de Marseille, il est l'élève de William Bouguereau et de Tony Robert-Fleury à l'École des beaux-arts de Paris. À partir de 1875, il effectue son service militaire en Algérie dans le régiment des zouaves. Il se marie à Alger et installe son atelier dans le quartier de la Redoute.

Directeur de l'École d'arts industriels à Alger Mustapha, qui compte 500 élèves en 1905, professeur à la Société des beaux-arts, Noailly excelle dans la peinture des scènes algériennes.

Il est également ciseleur sur cuivre et sur étain. Vice-président avec Alfred Chataud de la Société des artistes orientalistes algériens, il est également sociétaire de l'Union artistique de l'Afrique du Nord (UAAN) qui lui donne son premier grand prix en 1935. Selon Élisabeth Cazenave, dans toutes ses œuvres « Noailly fait preuve d'une rare sûreté de main et d'un dessin impeccable ».

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1880, Alger : Fête du tam-tam, Café maure
  • 1881 : Boutique de Mozabite, Prière à la mosquée
  • 1897, Société des beaux-arts, Tunis : Route de Biskra à El Kantara, Le village Zaraouia, Rivière El Kantara
  • 1903, Alger, Salon des artistes orientalistes algériens : Paysage de M'Sila
  • 1913, Alger,  : Les Porteuses d'eau de Téniet
  • 1934, exposition artistique de l'Afrique française : Marabout à Bouzaréah, Villa arabe à la Bouzaréah
  • Société libre des artistes algériens.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Revue Nord Africaine Illustrée, 1905, Bozar[réf. incomplète]
  • Marion Vidal-Bué, L'Algérie des Peintres, Éditions Paris Méditerranée, 2002, (ISBN 2-84272-143-8)
  • Marion Vidal-Bué, L'Algérie du Sud et ses peintres 1830-1960, Éditions Paris Méditerranée, 2000, Paris et Alger, (ISBN 2-84272-175-6)
  • Élisabeth Cazenave, Dictionnaire des peintres sculpteurs et graveurs 1830-1962 - Les artistes de l'Algérie, 2001, (ISBN 2-909034-27-5)

Liens externes[modifier | modifier le code]