Francis Coplan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coplan (homonymie).
Francis Coplan
Personnage de fiction apparaissant dans
Francis Coplan.

Alias FX-18
Origine Français
Sexe Masculin
Activité Agent secret
Caractéristique Intelligent, courageux et athlétique.
Entourage Le Vieux, André Fondane, Jean Legay, Commissaire Tourain.

Créé par Paul Kenny
Interprété par Henri Vidal, Dominique Paturel, Richard Wyler, Claudio Brook, Philippe Caroit
Romans Coplan

Francis Coplan est un personnage de fiction ayant donné son nom à une série de romans policiers et de romans d'espionnage. La série est un succès : en 1970, les romans mettant en scène Coplan se vendaient à 3,5 millions d'exemplaires par an dans le monde.

Historique de la série[modifier | modifier le code]

L'auteur est censé être Paul Kenny. Il s'agit en réalité du nom de plume de deux écrivains belges, Gaston Van den Panhuyse (1913-1981) et Jean Libert (1913-1995). Ces derniers ont signé, à partir de fin 1952, 237 romans d'espionnage édités aux éditions Fleuve noir narrant les aventures de Francis Coplan, agent secret français du SDECE (ancêtre de la DGSE).

Gaston Van den Panhuyse et Jean Libert commencent la série fin 1952 quand Jean Bruce, auteur de OSS 117, quitte la maison d'édition Fleuve noir. Afin de combler le vide laissé par ce départ, l'éditeur demande aux deux écrivains belges de créer un personnage : ce sera Francis Coplan, alias FX 18.

La série se poursuit après la mort de Gaston Van Den Panhuyse en 1981. Dès lors, Jean Libert continue d'écrire jusqu'en 1989, puis c'est Serge Jacquemard qui prend sa suite jusqu'en 1996.

Caractéristiques de la série[modifier | modifier le code]

Le style est simple et efficace. Les intrigues sont bien documentées et permettent de voyager dans la Guerre froide et le Second empire colonial français déclinant. Contrairement aux autres espions de papier, FX 18 ne prend pas plaisir à tuer, mais se révèle parfois sans pitié lorsqu'il considère que sa sécurité ou celle du monde libre nécessitent des mesures radicales.

Caractéristiques du personnage[modifier | modifier le code]

Ayant une formation d'ingénieur, Francis Coplan fait partie du SDECE. Il est intelligent, courageux et athlétique. Il n'hésite pas, quand l'occasion se présente, à avoir des relations sexuelles avec des femmes rencontrées à l'occasion de ses enquêtes.

Il est de religion catholique, même si l'aspect religieux n'est quasiment pas évoqué dans les romans.

Son âge n'est jamais mentionné. Il fume régulièrement des Gitanes et boit du whisky.

Coplan travaille souvent en équipe avec deux de ses collègues, André Fondane et Jean Legay, sous la direction du « Vieux », inamovible et bienveillant patron du service de renseignement. Il lui arrive de travailler occasionnellement avec le commissaire Tourain, de la DST. Il a aussi parfois pour équipiers Delorme et Bazelais.

Dans le roman FX 18 relève le gant[1], Francis Coplan se décrit ainsi : « Je suis un homme parmi d'autres, ni meilleur ni pire, prononça-t-il en haussant les épaules. Un habitant de cette planète un peu folle où quelques-uns doivent se battre sans répit pour assurer la tranquillité de leurs contemporains. Le reste est sans intérêt. ».

Romans[modifier | modifier le code]

Quelques titres :

  • Sans issue !, Fleuve noir "Espionnage" 28, 1953.
  • Commando secret, Fleuve noir "Espionnage" 35, 1953.
  • Action immédiate, Fleuve noir "Espionnage" 69, 1955.
  • Dossier dynamite, Fleuve noir "Espionnage", 1955.
  • Consigne impitoyable, Fleuve noir "Espionnage" 170, 1958.
  • Coplan joue sa peau, Fleuve noir "Espionnage" 222.
  • Coplan se méfie, Fleuve noir "Espionnage" 271.
  • Coplan se venge, Fleuve noir "Espionnage" 279.
  • Coplan sauve la mise, Fleuve noir "Espionnage", 1966.
  • FX-18 en difficulté, Fleuve noir "Espionnage" 335.
  • FX-18 doit sauter, Fleuve noir "Espionnage" 438.
  • Casse-tête pour Coplan, Fleuve noir "Espionnage" 465.
  • Coplan bouscule le vieux, Fleuve noir "Espionnage" 475.
  • Ordres secrets pour FX. 18, Fleuvenoir "Espionnage", 485.
  • Guet-apens pour FX-18, Fleuve noir "Espionnage" 566.
  • Coplan à l'affût, Fleuve noir "Espionnage" 665.
  • Coplan a le dernier mot, Fleuve noir "Kenny" 9, 1973.
  • La Java de Coplan, Fleuve noir "Kenny" 25, 1975.
  • Coplan attire la foudre, Fleuve noir "Kenny" 26, 1975.
  • La Guyane pour Coplan, Fleuve noir "Kenny" 64, 1979.
  • Coplan fait des ravages, Fleuve noir, 1985.
  • Singapour appelle Coplan, Fleuve noir, 1987.
  • Sales coups à Moscou pour Coplan, Fleuve noir, 1996.

Adaptations audiovisuelles[modifier | modifier le code]

Adaptation en bande dessinée[modifier | modifier le code]

En 1969, par José de Huéscar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kenny 1968, p. 240.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Paul Kenny, FX 18 relève le gant, Fleuve noir (no 653), , chap. 14. 

Lien externe[modifier | modifier le code]