François de Luxembourg (père)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François de Luxembourg
Biographie
Naissance
Avant Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Après Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Fratrie
Conjoint
Louise de Savoie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Blason fr François de Luxembourg-Martigues.svg
blason

François de Luxembourg, vicomte de Martigues, né avant 1445 et décédé après 1511, fut vicomte de Martigues et gouverneur de Provence. Appartenant à une branche collatérale de la maison de Luxembourg, il fut chevalier de l'ordre de l'Annonciade.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carte de l'actuelle Suisse occidentale en 1500 montrant une partie de ses possessions (Belmont, Vevey, La Tour-de-Peilz et Monthey.

François de Luxembourg est né avant 1445[1]. Il est le fils de Thibault de Luxembourg-St-Pol, comte de Brienne et de Philippine de Melun fille de Jean sire d'Antoing et d'Epinoy.

Lors de son mariage avec Louise de Savoie (1467-1522), fille de Janus de Savoie qui a reçu le comté de Genève comme apanage, François de Luxembourg obtient des fiefs en Genevois, au Pays de Vaud et en Chablais[1]. Le vicomte obtient ainsi les revenus du péage de Nyon, les seigneuries de Belmont, Ternier (sur la route de Genève à Chambéry), des châteaux de La Tour-de-Peilz, Vevey, Monthey et Evian (1497)[1]. En 1501, il voit sa demande d'achat du château de Faverges et des droits sur la seigneurie, auprès du duc Philibert II de Savoie, annulée par la cour des comptes ducale[2]. La transaction avec le duc Charles III de Savoie se réalise cependant cinq ans plus tard[2]. En 1514, la seigneurie passe ensuite à Philippe de Savoie-Nemours, qui a obtenu l'apanage du Genevois[2].

François de Luxembourg est mort après 1511[1].

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Il épousa en 1487 Louise de Savoie (1467-1522), marquise de Baugé, dame d'Evian, fille de Janus de Savoie, comte de Faucigny et de Genève, petite-fille du duc Louis Ier de Savoie. Elle fut auparavant fiancé à son cousin, le duc Charles de Savoie, puis au frère de ce dernier, Jacques de Savoie, marquis de Gex (sans postérité).

Ils ont eu :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Luxembourg-Martigues » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. a b et c Samir Mahfoudi, « Château de Faverges et Usines Duport et Blanc puis Société Lyonnaise Gourd-Croizat-Dubost et Cie ou encore Soierie Stunzi, actuellement logements - Dossier IA74001055 », Site de la Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel en lien avec l'Assemblée des Pays de Savoie - patrimoine.rhonealpes.fr, (consulté en août 2014).