François Ponge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ponge.
Ne doit pas être confondu avec Francis Ponge.
François Ponge
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Ambassadeur de France au Zimbabwe (d)
-
Laurent Contini (d)
Ambassadeur de France au Niger
-
Denis Vène (d)
Alain Holleville (d)
Ambassadeur de France au Rwanda
-
Jean-Claude Brochenin (d)
Dominique Decherf (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

François Ponge, né le à Marseille, est un diplomate français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

François Ponge est diplômé d’études supérieures en droit public, et ancien élève de l’ENA (promotion Droits-de-l'Homme, 1979-1981)[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière diplomatique en 1972 : il est alors nommé troisième secrétaire d'ambassade à Nouakchott en Mauritanie. Il le reste jusqu'en 1974. Il est ensuite :

  • membre de la Direction de l'Amérique du ministère des Affaires étrangères de 1975 à 1977 ;
  • secrétaire général de la préfecture de Haute-Corse de 1981 à 1983 ;
  • sous-préfet de l'arrondissement de Fougères de 1983 à 1986 ;
  • premier secrétaire d'ambassade à Pékin en Chine de 1986 à 1988 ;
  • secrétaire général pour les Affaires économiques et régionales à la préfecture de la Guadeloupe de 1988 à 1992 ;
  • membre de la direction des Français à l'Étranger et des étrangers en France au ministère des Affaires étrangères de 1992 à 1993 ;
  • consul général de France à Annaba puis à Alger en Algérie de 1993 à 1997 ;
  • consul général à Beyrouth au Liban de 1997 à 2000 ;
  • ambassadeur de France au Rwanda de 2000 à 2004, puis au Niger de 2004 à 2007[2] ;
  • ambassadeur en mission, haut représentant pour la Sécurité et la prévention des conflits de 2007 à 2010 ;

Son dernier poste est celui d'ambassadeur de France au Zimbabwe de 2010 à 2013, date à laquelle il est remplacé par Laurent Delahousse. Il est alors admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Fiche sur le site de l'ambassade au Zimbabwe