Giovanni Giocondo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Fra Giovanni Giocondo)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un ingénieur image illustrant la Renaissance
image illustrant une personnalité image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un ingénieur, la Renaissance et une personnalité italienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Bas-relief de la façade de la Loggia del Consiglio de Vérone, communément considéré comme le portrait de Fra Giocondo
Fontego dei Tedeschi, à Venise œuvre de Giovanni Giocondo

Fra Giovanni Giocondo ou Fra'Iacando[1] (vers 1433, Vérone[2] - vers 1515) est un architecte, antiquaire, archéologue et érudit italien surtout connu pour avoir édité l'une des premières versions imprimées du De Architectura de Vitruve.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1472, Giovanni Giocondo prépara la première édition des agronomes latins, un volume intitulé Libri de re rustica.

En 1495, il entra au service du roi de France Charles VIII. Il est alors un vieux dominicain de plus de 60 ans, connu aussi par son nom français Jean Joconde. Il vécut une dizaine d'années en France, au château d'Amboise (avec ses fontaines et jardins) et à Paris où il donnait des cours sur Vitruve. Il était l'architecte du Pont Notre-Dame [3].

Entre 1506 et 1509, il apporte son concours à la réalisation du château de Gaillon (France, Eure), sur demande du cardinal rouennais Georges d'Amboise[réf. nécessaire].

La république de Venise le chargea en 1509 de concevoir le système défensif de la place forte de Padoue. Il fit ouvrir les enceintes médiévales et entourer la ville d'un large fossé qu'on pouvait contrôler par des tirs croisés depuis des batteries postées sur des plates-formes avancées de part et d'autre du fossé. Constatant que leurs canons avaient peu d'effet sur ces ouvrages bas, les Français et leurs alliés entreprirent une série d'assauts aussi sanglants que vains, puis durent se replier.

En 1511, il publia la première édition illustrée du De architectura de Vitruve.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vasari
  2. Amerigo Vespucci (Traduction et notes de Jean Paul Duviols), Le nouveau monde: les voyages d'Amerigo Vespucci (1497-1504), Chandeigne, (lire en ligne), p. 264
  3. Sur Fra Giocondo replacé dans le contexte de la France des années 1500, voir : France 1500, entre Moyen Âge et Renaissance, catalogue d'exposition du Grand Palais, Paris, RMN, 2010, p. 66 (pont Notre-Dame), 69 (jardins des châteaux), 98 (départ de Guido Mazzoni et de Fra Giocondo de la Touraine vers Paris).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Niceron, Mémoires pour servir à l'histoire des hommes illustres dans la république des lettres, vol. 30, Paris, Brassion, (lire en ligne)
  • Giorgio Vasari (trad. Léopold Leclanché), Vies des peintres, sculpteurs et architectes, vol. 8, Paris, Just Tessier, (lire en ligne), p. 1-24
  • Adolfo Tura, Fra Giocondo & les textes français de géométrie pratique, Librairie Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes », (ISBN 978-2600013468)

Articles connexes[modifier | modifier le code]