Forteresse de Kruševac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Forteresse de Kruševac
Image illustrative de l’article Forteresse de Kruševac
Le donjon de la forteresse de Kruševac
Nom local Крушевачки Град
Kruševački grad
Période ou style Moyen Âge serbe
Type Forteresse
Début construction XIVe siècle
Protection Monument culturel d'importance exceptionnelle
Coordonnées 43° 35′ 01″ nord, 21° 19′ 38″ est
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
District Rasina
Municipalité Kruševac
Localité Kruševac

Géolocalisation sur la carte : Serbie

(Voir situation sur carte : Serbie)
Forteresse de Kruševac

La forteresse de Kruševac (en serbe cyrillique : Крушевачки Град ; en serbe latin : Kruševački grad), encore connue sous le nom de forteresse du prince Lazar (Град цара Лазара et Grad tsara Lazara), est une forteresse médiévale située à Kruševac, en Serbie. Construite au XIVe siècle, elle est inscrite sur la liste des monuments culturels d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[1].

Dans l'enceinte de la forteresse se trouve l'église Lazarica, elle aussi classée[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vestiges d'une tour

La forteresse de Kruševac est mentionnée pour la première fois en 1381 et, selon toute probabilité, elle a été construite par le prince Lazar ou agrandie par lui à partir d'une forteresse antérieure. Elle servit au prince de capitale, à partir de laquelle il gouvernait le pays, ainsi qu'en atteste une charte datant de 1387 et rédigée « à Kruševac, la ville glorieuse de mes États » (en serbe : « u slavnome gradu gospodstva mi Kruševcu ».

Après la bataille de Kosovo Polje et la mort du prince (1389), la forteresse passa sous le contrôle des Ottomans mais les Serbes la reprirent après une brève occupation. Le fils du prince Lazar, Stefan Lazarević gouverna le despotat de Serbie depuis Kruševac jusqu'en 1405, quand il transféra sa capitale à Belgrade. Cependant la ville conserva encore de son importance puisque le despote y rencontra le sultan Mehmed Ier en 1413.

Pendant toute la première moitié du XVe siècle, la lutte pour le contrôle de la forteresse se poursuivit encore et les Turcs la contrôlèrent définitivement en 1454. Le forteresse fut alors connue sous le nom de Aladža Hisar ou de Šaren Grad, la « forteresse multicolore », ainsi désignée en raison de la diversité des pierres qui la constituaient.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Ruines d'une écurie

La forteresse est aujourd'hui en ruine. La partie la mieux conservée de l'ancienne capitale du prince Lazar est l'église palatiale de Saint-Étienne-Martyr, appelée familièrement Lazarica à cause de son fondateur. Subsistent encore les ruines du donjon par lequel on entrait dans la ville et une partie du mur oriental, qui lui est adjacente. Les autres vestiges sont en très mauvais état.

Le site de l'ancienne forteresse a été transformé en parc et abrite un musée.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (sr) Aleksandar Deroko, Srednjevekovni gradovi u Srbiji, Crnoj Gori i Makedoniji, Belgrade, 1950.