Forêt d'Escoublac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt d'Escoublac
Localisation
Position La Baule-Escoublac
Coordonnées 47° 17′ 07″ nord, 2° 21′ 44″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Géographie
Superficie 47 ha
Altitudes mini. m — maxi. 52 m
Essences pins

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Forêt d'Escoublac

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Forêt d'Escoublac

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Forêt d'Escoublac

Géolocalisation sur la carte : Pays de Guérande

(Voir situation sur carte : Pays de Guérande)
Forêt d'Escoublac

La forêt d'Escoublac est une forêt française située dans la commune de La Baule-Escoublac, le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.

Présentation[modifier | modifier le code]

La forêt d'Escoublac est une pinède de 47 hectares[1] qui couvre une dune située au nord de la baie du Pouliguen, dont le point culminant atteint une altitude de 52 mètres, ce qui en fait la deuxième dune côtière la plus haute de France, après la dune du Pilat en Gironde (100 mètres).

Les anciens villages ensevelis[modifier | modifier le code]

Emplacements successifs du bourg d'Escoublac

Sous le sable de la dune de la forêt sont ensevelis les anciens bourgs d'Escoublac, successivement dévastés par un raz-de-marée en 1450, puis par le séisme et la très violente tempête du [2]. Une croix dans la forêt marque l'emplacement du bourg en 1751

Activités[modifier | modifier le code]

La forêt est le lieu de divers activités sportives et culturelles :

  • Jogging : un parcours de santé est implanté dans la partie ouest de la forêt, qui s'étend entre l'avenue Guy de la Morandais et le boulevard de Cacqueray et communément appelée le Bois d'Amour ;
  • Promenades équestres : la partie est de la forêt est plus sauvage et les centres équestres alentours y organisent des promenades à cheval : les cavaliers empruntent ensuite le terre-plein central de l'allée Cavalière pour descendre jusqu'à la plage de La Baule ;
  • Cyclisme : la forêt, très sablonneuse, offre un parcours difficile en VTT. Le parcours cycliste du triathlon de La Baule emprunte les routes qui traversent la forêt. Attention : Espace Boisé Classé, l'accès y est réglementé, le circuit de découverte faune/flore est strictement interdit aux 2 roues et aux cavaliers. Le VTT est autorisé uniquement sur les pistes cavalières, balisage jaune et vert.
  • Concerts estivaux : au sud-est de la forêt se trouve le parc des Dryades, jardin public fleuri inauguré en 1923, dans lequel se trouve un amphithéâtre de 2 000 places accueillant des concerts durant l'été.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La forêt d'Escoublac », sur www.mairie-labaule.fr, Mairie de La Baule-Escoublac (consulté le 13 janvier 2010)
  2. Les tremblements de terre aux XVIIe et XVIIIe siècles: la naissance d'un risque. Grégory Quenet (2005)
  • Le Village Enfoui de Gérard Guillet, illustré par Ar Roué. Castor Poche Cadet-Flammarion (1993).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]