Fondation Dosne-Thiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fondation Dosne-Thiers
Hôtel Thiers 1846.jpg
L'hôtel Thiers en 1846 (gravure par Daubigny).
Localisation
Pays
Commune
Paris
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte du 9e arrondissement de Paris
voir sur la carte du 9e arrondissement de Paris
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Paris
voir sur la carte de Paris
Red pog.svg

La fondation Dosne-Thiers est un musée-bibliothèque situé place Saint-Georges, dans le 9e arrondissement de Paris. Elle porte le nom d'Adolphe Thiers, président de la République française de 1871 à 1873, et de son épouse Élise Dosne, qui ont habité les lieux.

Depuis 1905, l'hôtel Dosne-Thiers est la propriété de l'Institut de France.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1832, l'agent de change Alexis Dosne achète, dans le quartier de la Nouvelle Athènes, une propriété située place Saint-Georges. En 1833, sa fille aînée, Élise, épouse Adolphe Thiers ; ce dernier y écrit son Histoire du Consulat et de l'Empire.

L'hôtel est détruit en mai 1871 lors de la Commune de Paris, puis reconstruit entre 1873 et 1875 par l'architecte Alfred-Philibert Aldrophe[1]. En 1905, la belle-sœur de d'Adolphe Thiers, Félicie Dosne, en fait dont à l'Institut de France « pour qu'il soit affecté à la création d'une bibliothèque moderne et plus particulièrement d'histoire de France ».

Pendant la Première Guerre mondiale, l'hôtel est transformé par l'Institut en hôpital militaire pour accueillir les blessés de guerre, sous l'administration de l'académicien Frédéric Masson. Le bâtiment est ensuite rendu à sa vocation de bibliothèque. À sa mort, Frédéric Masson, historien spécialiste de l'histoire napoléonienne, lègue à la fondation ses manuscrits (796 cartons), dessins (1 000), estampes (30 000), livres (70 000) ainsi que sa collection d'objets et de tableaux (plus de 2 000), principalement consacrés au Premier Empire.

Tout au long du XXe siècle, la bibliothèque s'enrichit de legs, dons et achats divers couvrant la période de la Révolution à la Première Guerre mondiale :

Description[modifier | modifier le code]

La fondation Dosne-Thiers[modifier | modifier le code]

Des visites payantes de l'hôtel sont organisées toute l'année pour des groupes, sur rendez-vous et avec conférenciers.

L'hôtel est ouvert au public, gratuitement, lors des Journées du Patrimoine.

Au rez-de-chaussée et au premier étage de l'hôtel, de vastes salons élégants sont mis à la disposition des particuliers, des associations et des sociétés pour la tenue de manifestations diverses : journées d'études, expositions, conférences, concerts, etc. Ils ont également servi de décors pour des tournages de films, séances photos ou émissions de télévision.

Enfin, les objets et tableaux de la collection de Frédéric Masson sont régulièrement prêtés pour des expositions consacrées au Premier Empire[2].

La bibliothèque Thiers[modifier | modifier le code]

Bibliothèque d'étude spécialisée dans l'histoire de France au XIXe siècle, c'est une annexe de la bibliothèque de l'Institut de France. Elle accueille les chercheurs et les étudiants les jeudi et les vendredi de 12 h à 18 h. Une recommandation d'un membre de l'Institut est nécessaire pour la consultation des manuscrits, des estampes et des livres de réserve.

En 2011, la bibliothèque Thiers possède environ 156 000 volumes, 1 500 titres de périodiques anciens, 30 000 estampes et caricatures, 1 000 dessins et 2 357 cartons de manuscrits.

Par dons et par achats, la bibliothèque continue toujours d'acquérir des documents pour compléter ses fonds[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Architecte Alfred-Philibert Aldrophe », sur fr.structurae.de
  2. « La Fondation Dosne-Thiers », sur fondation-dosne-thiers.fr (consulté le 30 octobre 2016).
  3. « La Bibliothèque », sur fondation-dosne-thiers.fr (consulté le 30 octobre 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :