Florence d'Harcourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Florence d'Harcourt
Illustration.
Fonctions
Députée des Hauts-de-Seine
Élue dans la 6e circonscription

(10 ans, 2 mois et 2 jours)
Législature VIe, VIIe et VIIIe (Cinquième République)
Successeur Nicolas Sarkozy
Biographie
Date de naissance (91 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique UDF
Profession Hôtesse de l'air

Florence Deville, née le dans le 16e arrondissement de Paris, est une femme politique française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et vie privée[modifier | modifier le code]

Fille de Jean Deville, industriel de Charleville-Mézières et d'Élisabeth Labbé de La Mauvinère, artiste peintre[1], elle a épousé successivement deux membres de la famille d'Harcourt :

  • 1) en 1946 (div en 1954) : le comte Anne-Pierre d'Harcourt (1913-1981), fils du comte Robert d'Harcourt,de l'Académie Française. Ils ont eu 1 fille :
    1. Sophie d'Harcourt (née le 8 octobre 1947), qui a épousé le comte Axel du Réau de La Gaignonnière né le 22 juillet 1946), d'où 4 enfants :
      1. Jean-Stanislas du Réau de La Gaignonnière (né le 6 juillet 1972)
      2. Patricia du Réau de La Gaignonnière
      3. Foulques du Réau de La Gaignonnière
      4. Amicie du Réau de La Gaignonnière (née en 1989)
  • 2) en 1954 : le comte Guillaume d'Harcourt[1] (1919-2002), fils du comte Vice Amiral Armand d'Harcourt. Ils ont eu 4 garçons :
    1. Guillaume-Henri d'Harcourt (né le 19 février 1955). A épousé Nathalie Baffet, avec qui il a 3 enfants :
      1. Pauline d'Harcourt (1992)
      2. Jean-Guillaume d'Harcourt (1994)
      3. Clément d'Harcourt (1994)
    2. Augustin d'Harcourt (né le 22 octobre 1956), marié successivement à Marie-Caroline Frouin et Hélène Chesné, d'où du 1er mariage
      1. Juliette d'Harcourt (1991)
    3. Richard d'Harcourt (né le 16 septembre 1960). De son mariage avec Victoire Vassal, il a 3 enfants :
      1. France d'Harcourt (née en 1988)
      2. Armand d'Harcourt (né en 1990)
      3. Godefroi d'Harcourt (ne en 1993)
    4. Florent d'Harcourt (né le 15 janvier 1968). Il a épousé Virginie Ferteux. Il a un garçon, Marin (né le 15 avril 2002).

Par ce mariage, elle est la belle-fille du comte Jean-Bernard Armand d'Harcourt.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Elle a été hôtesse navigante à la Trans World Airlines[1], présidente du Centre féminin d'études et d'information Femme-Avenir (femmes gaullistes)[1], membre du Haut Conseil de l'audiovisuel, conseillère régionale d'Île-de-France, juge titulaire à la Haute Cour de justice (1987), et vice-présidente du Haut Comité pour la Défense Civile.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 1974, elle est nommée secrétaire générale adjointe du RPR (Rassemblement pour la République). Suppléante d'Achille Peretti, député-maire de Neuilly-sur-Seine, président de l'Assemblée nationale, elle le remplace en 1977 quand ce dernier est nommé au Conseil constitutionnel[1].

En 1978, elle est priée de laisser la place à Robert Hersant en échange d'une circonscription parisienne, dans laquelle son parti souhaite l'investir comme candidate[1]. Son refus déclenche un duel qui passionne les médias et se termine par la défaite du puissant magnat de la presse[2].

Florence d'Harcourt est réélue, puis de nouveau en 1981 et 1986, puis écartée par son parti de cette circonscription au profit du nouveau maire de Neuilly-sur-Seine, Nicolas Sarkozy. « Je suis victime de Charles Pasqua dans les Hauts-de-Seine », explique-t-elle à un journal[3].

Après la politique[modifier | modifier le code]

Florence d'Harcourt se consacre ensuite à l'histoire et à la civilisation des peuples montagnards de la chaîne himalayenne, de la cordillère des Andes, du Haut Atlas marocain et des Alpes. Elle y fait de nombreux voyages, dont elle rapporte des reportages photographiques.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La loi du clan, Plon, 1997.
  • Tante Yvonne une femme d'officier, éditeur indépendant, 2007.
  • Ballade au pays des dieux, Ésope éditions, 2013 (paru au Salon international du livre de montagne).
  • Maroc. Rencontres au pays berbère, Ésope éditions, 2016 (paru au Salon international du livre de montagne).

Elle est également l'auteur de nombreux articles (Le Monde, Le Figaro, La Revue des Deux mondes, etc.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Véronique Helft-Malz et Paule H. Levy, Encyclopédie des femmes politiques sous la Ve République, Éditions Patrick Banon, (lire en ligne)
  2. Josiane Savigneau, « La candidature de Mme d'Harcourt à Neuilly: " M. Hersant n'est qu'un incident sur une trajectoire " », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. « Les protestations de Mme d'Harcourt », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]