Festival du Boulevard des jeunes musiciens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Boulevard Festival
Boulevard des jeunes musiciens
Image illustrative de l’article Festival du Boulevard des jeunes musiciens
Scène de l'édition 2010

Genre Rap/hip-hop, rock/metal et fusion
Lieu Casablanca (Drapeau du Maroc Maroc)
Coordonnées 33° 33′ 36″ nord, 7° 38′ 48″ ouest
Période Septembre
Scènes Fabrique Culturelle des Anciens Abattoirs de Casablanca & Stade du COC
Date de création 1999
Fondateurs Mohamed Merhari(MOMO)et Hicham Bahou
Organisateurs Association à but non lucratif
Structure-mère EAC-L'Boulvart
Site web www.boulevard.ma

Le Boulevard des jeunes musiciens, communément appelé L'Boulevard, est un festival de musique urbaine sous forme compétitive organisé à Casablanca, au Maroc. Il permet à de jeunes formations musicales de se faire connaître par un plus large public, à travers la compétition. L'événement est réparti en trois parties: L'boulevard festival, la compétition nommée Tremplin ainsi que Sbagha Bagha qui est une occasion pour plusieurs street graffeurs de transformer quelques murs de la Ville Blanche grâce à leurs créations[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1999 par Mohamed Merhari (plus connu sous le diminutif de Momo) et Hicham Bahou, cet évènement a été pensé au départ comme étant une compétition pour consacrer la meilleure formation dans chacune des trois catégories en place, à savoir Rap/hip-hop, rock/metal et fusion. Au fil des ans, cette manifestation s’est développée et est devenue une référence. Les groupes aujourd'hui confirmés sur la nouvelle scène marocaine, du calibre de Don Bigg (ex-membre de Mafia C) (Casablanca), H-kayne (Meknès), Fnaïre (Marrakech), Zanka flow (Tanger) et d'autres, ont tous participé à cette compétition et ont été élus meilleur groupe du Boulevard.

Les concerts restent aujourd'hui le meilleur moyen pour les groupes de musique underground marocaine de se faire connaître par un public de plus en plus présent et réceptif, d’être salués et soutenus par les médias nationaux et internationaux.

En 2006, certains musiciens comme le groupe de metal gothique portugais Moonspell, attiraient 20 000 spectateurs[2].

Programmation[modifier | modifier le code]

La programmation inclut des groupes en compétition mais aussi des jeunes groupes invités qui ont participé aux éditions précédentes ainsi que de grandes formations nationales ou internationales qui apporteront leur contribution au développement de cette jeune scène marocaine à travers des rencontres et des workshops.

Le programme se veut riche et diversifié. L'édition de 2016, prévue en octobre, a dû être annulée pour problèmes financiers, et plus précisément la perte du sponsor le plus important du festival[3]. La programmation de l'année 2015 était la suivante : en plus d'artistes de renommée nationale tels que Hoba Hoba Spirit et Nabila Maan, le festival a permis à des artistes underground d'aller à la rencontre d'un large public (tels que Ness You, Dada Dice et Jauk)[4].

Organisation[modifier | modifier le code]

Le festival dure 4 jours, selon 4 genres musicaux :

Chaque journée se déroule en deux parties :

  • L'après-midi se déroule au stade du RUC, il s'agit de la compétition entre différents groupes débutants. Ces compétitions sont appelées "Les Scènes Tremplin", maintenant déroulée aux anciens abattoirs de Casablanca durant le mois de Mars.
  • La soirée se déroule au stade du COC, où des groupes connus nationaux et étrangers sont invités. (Kreator, Moonspell, Paradise Lost, Gojira, etc.)

Depuis l'édition 2006, l'entrée est payante au COC. À l'édition 2006, le prix d'entrée était de 20 Dhs pour les 4 jours. En 2007, le prix d'entrée s'éleva à 40 Dhs pour les 4 jours, puis l'entrée devient entièrement gratuite après un accord de Sponsoring avec Inwi

Lieux[modifier | modifier le code]

Scène de l'édition 2010

Auparavant, les concerts avaient lieu dans la salle de la FOL (Fédération des œuvres laïques).

Mais depuis l'édition 2006, les concerts ont lieu dans des stades spécialement aménagés :

Magazine L'Kounache[modifier | modifier le code]

Cette publication, symbole d'une création graphique à tendance urbaine et locale, réunit les journalistes, artistes, graphistes, illustrateurs, issus de la communauté du Boulevard. Le magazine, avec sa ligne éditoriale, joue le rôle de fédérateur des créateurs de musique alternative marocaine et se pose comme un média rassembleur d'une génération de jeunes fortement demandeurs de supports parlant leur langage et issu de leur milieu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « SBAGHA BAGHA CASABLANCA », sur www.boulevard.ma (consulté le )
  2. (en) Layla Al-Zubaidi, « Undermarocked »,
  3. Qods Chabaa, « Casablanca: "L’boulevard" 2016 annulé », fr.le360.ma,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « PROGRAMME », sur www.boulevard.ma (consulté le )