Nabyla Maan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nabyla Maân, née Nabyla Abdallaoui Maân[1], est une chanteuse marocaine née à Fès le  ; elle est également auteur-compositeur et guitariste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Fès dans une famille de mélomanes, Nabyla Maan s'est intéressée depuis son plus jeune âge à la musique traditionnelle marocaine. Sa passion pour les musiques arabo-andalouses l'a poussée à aller chercher le savoir de cet art auprès des plus grands maîtres.

En tant qu'artiste contemporaine, Nabyla présente une approche moderniste des musiques marocaines anciennes. Une approche consciente du caractère mondial de cet art, l'inscrivant ainsi dans une dimension internationale en le menant dans différents projets artistiques où se mêlent Malhoune, Ala Andalusia, Tarab Gharnaté au Jazz et musiques du monde[2].

A son actif quatre albums. Elle signe en mai 2017 son denier album Dalalû Al-Andalûs, un album né de sa passion pour les musiques traditionnelles marocaines et qui est le résultat de trois ans de recherche et d’expérimentations où Nabyla a côtoyé de grands maîtres et spécialistes de musiques traditionnelles et a été entourée de son équipe composée principalement de Tarik Hilal, co-producteur de l’album ainsi que de Nor Eddine Bahha, spécialiste de jazz et auteur de l’ouvrage Jazzology sur la théorie de l’harmonie dans le jazz.[3]

Débuts[modifier | modifier le code]

Passionnée par la musique et la composition depuis son enfance, Nabyla Maân enregistre pour la première fois en studio grâce à un cadeau d'anniversaire pour ses 16 ans de la part de sa tante Ouafae Bennani, qui deviendra son premier manager. Grâce à ces séances, elle obtient rapidement un contrat et publie en 2005 son premier album intitulé D'nya, produit par la maison de disques Platinium Music.

Cet album, vendu à quelques centaines de milliers d'exemplaires, a été suffisant pour que l'artiste s'impose sur la scène nationale[4]. Nabyla Maân n’a cessé, depuis, de se produire en concert dans des festivals au Maroc et en Europe. À 19 ans, elle était la plus jeune chanteuse arabe et africaine à se produire à l’Olympia de Paris.

Discographie[modifier | modifier le code]

2005 : D'nya

2009 : Ter El Ali

2013 : Aech hyatek (Vis ta vie)

2017: Dalalû Al-Andalûs[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nabyla Naam : Bio », sur Hit Radio (consulté le 28 novembre 2015)
  2. « Nabyla Maan | site officiel », sur www.nabylamaan.ma (consulté le 23 octobre 2017)
  3. Jihane BOUGRINE, « L’album exquis de Nabyla Maan », sur www.leseco.ma (consulté le 23 octobre 2017)
  4. (en) « Nabila Maan @ Festival Mawazine 2012 », sur hitradio.ma, (consulté le 23 octobre 2017).
  5. « Le quatrième album de Nabyla Maan sort en mars », sur Al Huffington Post (consulté le 8 juin 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]