Aller au contenu

Festival Folifrets Baie-James

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Festival Folifrets Baie-James
Type Festival
Création 1967
Édition 54e (2020)
Pays Drapeau du Canada Canada
Localisation Chibougamau
Site web https://festivalfolifrets.com/

Le Festival Folifrets Baie-James est un festival hivernal organisé à chaque année dans la Ville de Chibougamau, dans le Nord-du-Québec. Il s'échelonne sur dix jours, habituellement à la fin février, début mars. L’événement fait de Chibougamau la capitale de la motoneige, réunissant des participants de partout au Québec, de l’Ontario et même des États-Unis[1]. Il portait autrefois le nom de Grand Rallye international de Chibougamau puis de Rallye international de Chibougamau-Chapais avant de prendre le nom de Festival Folifrets en 2009[2].

En 1967, Léopold Larouche, membre de la Chambre de commerce de Chibougamau, a l’idée d’organiser une compétition de motoneiges à Chibougamau[3]. À l’époque, la motoneige sport, telle qu’on la connaît aujourd'hui, était relativement nouvelle[4]. La première édition compte 66 coureurs dont seulement 29 réussissent à compléter le parcours de 110 milles en forêt autour du lac Chibougamau[2]. Ainsi est né le Grand Rallye international de Chibougamau qui alliait compétition de type cross-country et activités carnavalesques remplaçant le précédent carnaval d’hiver de Chibougamau. Il s'agit de la première compétition de type Snowcross à être créée[5].

Au fil des ans, différentes modifications sont apportées à la compétition. En 1973, le départ par vagues est instauré pour éviter les danger liés à un trop grand nombre de personnes en piste simultanément[2]. En 1978, en plus de la compétition dite «professionnelle», une nouvelle compétition pour amateur est créée[2]. D’autres catégories de compétition seront ajoutées puis enlevées au fil du temps, selon la popularité de chacune : la catégorie semi-professionnelle, la catégorie des maîtres, la catégorie sport, une compétition réservée aux femmes, une réservée aux juniors, etc. En 1986, une nouvelle activité est intégrée à la programmation: le rallye du président[2]. Plus randonnée que compétition, le rallye du président se veut un grand rassemblement de motoneiges antiques[6],[7].

L'année 2008 en est une très difficile. Le rallye est en mauvaise posture financièrement et la seule activité reliée à la motoneige qui se tient est le rallye du président[2]. Personne ne veut reprendre l'organisation et le président de l'époque, Clément Gaudreault, pense fermer les livres. Une assemblée générale de dernière chance est organisée et c'est à se moment que Claude Girard se propose pour reprendre l'organisation. Il sera à la tête du festival de 2010 à 2016[2]. En 2009, le rallye devient officiellement le Festival Folifrets avec une plus grande programmation pour la famille et son slogan «Ça se passe en ville, en famille!»[2]. L'année 2012 marque le retour de la compétition crosscountry avec une piste de 345 km reliant Oujé-Bougoumou et Mistissini et qui se termine à Chibougamau[2]. En 2016, le festival fête son 50e anniversaire[8]. Pour l’occasion, un livre souvenir est édité faisant un survol de l’histoire du festival[2],[9]. Depuis, le festival connaît des bonnes et moins bonnes années[10]. Le ministère du Tourisme a soutenu l'édition de 2020[11].

Camp à Jos

[modifier | modifier le code]

Le camp à Jos est un point de rassemblement couvert lors des festivités[5]. Alors qu'il était précédemment érigé et démonté à chaque édition, en 1977, le président Gérard Poulin décide de construire un chalet permanent[2]. Un bâtiment de 60 par 120 pied est construit avec l'aide financière du fédéral et des contracteurs de Chibougamau.

En 2008, le camp à Jos est vendu, car il demande trop d'investissement alors qu'il est ouvert seulement durant le rallye[2]. Le manque de bénévole pour assurer l'entretien et l'accueil pousse également le président Clément Gaudreault vers cette décision qui lui attire des critiques[2].

En 1977, le rallye se dote d’une première mascotte appelée Boule de neige[2]. Celle-ci est remplacé par le Bonhomme Folifrets en 1986[2].

Le trophée original de la compétition cross-country est réalisé par Odilon Laprise à la suite de la commande du fondateur Léo-Paul Larouche en 1967[2],[12]. Il est conçu de manière à pouvoir ajouter des étages au fil des années pour inscrire le nom de tous les gagnants. Il est fait de bois de noyer[12].

Odilon Laprise en plus de concevoir le trophée réalise 5 répliques miniatures qui étaient à l'époque remises aux vainqueurs et des flèches en bois comme celle du logo qui étaient remises aux participants[12].

Chanson thème

[modifier | modifier le code]

Le Festival possède une chanson thème qui invite les gens à participer à l'événement[13]. Les paroles sont une composition du groupe Les marquis[12]. Le tout a été mis en musique par Robert Poirier, directeur musical des Voix de la Vallée du Cuivre[12].

Présidents et présidentes

[modifier | modifier le code]

L'organisation du festival est gérée à chaque année par un comité avec à sa tête un président ou une présidente.

Président(e) organisateur(trice) selon l'édition[2],[14]
Années Président(e)s
1967 à 1969 Léo-Paul Larouche, fondateur
1970 Armand Poirier
1971 Bertrand Arcand
1972 Paul Théberge
1973 Laurent Levasseur
1974 Marcel Drolet
1975 Guy Lanouette
1976 Gilles Fortier
1977 Gérard Poulin
1978 Florent Gagnon
1979 Martin Gagnon
1980, 1983, 1986 René Côté
1981 Louis Grant
1982 Francine Gauthier, première femme présidente
1984 André St-Jean
1985 Roger Bouchard
1987 Marc-Henri Mailloux
1988 Paul Privé
1989 Arthur Beaudry
1990 René Bouchard
1991 Renald St-Germain
1992-1993, 2006 Michel Perreault
1994 Éric Savard
1995 Daniel Larochelle
1996 Édith Laporte
1997 Bruno Fortin
1998-1999 Gaétan Piché
2000 Christian Ouellet
2001-2002 Bruno Marceau
2003 Réjean Piché
2004-2005 Sylvain Simard
2007 à 2009 Clément Gaudreault
2010 à 2016 Claude Girard
2017 à 2019 Nancy Gervais[15]
2020 Marc Surprenant[14]

Duchesses et reines

[modifier | modifier le code]

Parallèlement aux festivités, les duchesses se font compétition pour gagner le titre de reine du rallye ou du festival. Elles doivent faire de la promotion pour les événements, organiser des événements, vendre des billets, ramasser du financement, etc. Cette compétition n’a pas eu lieu à toutes les éditions du festival.

Reine gagnante selon l'édition[2],[12]
Années Reines
1968 Réjane Genois
1970 Rina Audet
1971 Annette Veilleux
1972 Denise Gauthier
1975 Julie Iserhoff, première reine cri
1976 Johanne Maltais
1977 Lise Savard[16]
1978 Nicole Lambert
1979 Francine Tremblay
1980 Caroline Grenier
1983 Michelle Larouche
1992 Karine Lallemand[17]
1995 Karen Boutin
1999 Nancy Gervais
2005 Carolyne Pageau
2008 Claire Bouchard
2012 Catherine Boulanger
2013 Marilyne Surprenant
2015 Lorry Bergeron
2017 Justine Mianscum[18]
2018 Mélanie Paradis[19]
2019 Joanie Paquet

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Zone Aucun thème sélectionné- ICI.Radio-Canada.ca, « Chibougamau, capitale de la motoneige », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r Guy Tremblay, La petite histoire d’une grande aventure, Chibougamau, Comité organisateur, , 150 p.
  3. « Histoire », sur Festival Folifrets (consulté le )
  4. « Motoneige | l'Encyclopédie Canadienne », sur www.thecanadianencyclopedia.ca (consulté le )
  5. a et b admin, « Folifrets de Chibougamau – Voyage à travers le Québec » (consulté le )
  6. « Randonnée du président », sur Festival Folifrets
  7. « Chibougamau, Festival Folifrets », RCMAQ,‎ , p. 3
  8. « Festival Folifrets Baie-James », sur La Presse, (consulté le )
  9. Colin Côté Paulette, « Un livre pour le 50e anniversaire des Folifrets », La Sentinelle,‎ (lire en ligne)
  10. « Un déficit de 54 568 $ pour la 52e édition des Folifrets », sur La Sentinelle, (consulté le )
  11. « Festivals et événements touristiques - Saison hiver-printemps 2019-2020 - Le gouvernement du Québec soutient le Festival Folifrets Baie-James », sur www.quebec.ca (consulté le )
  12. a b c d e et f Collectif, Rétrospective du Rallye, Chibougamau, , 64 p.
  13. Karolann Gagné, « Rallye Folifrets Chibougamau 2020 »,
  14. a et b « Équipe », sur Festival Folifrets (consulté le )
  15. Guy Tremblay, « «Je serai là pour la 53e édition» », La Sentinelle de Chibougamau,‎ mercredi, 21 mars 2018, p. 2
  16. « Lise Savard se mérite le titre de Miss Rallye 77 », La Sentinelle Chibougamau-Caapais,‎ , p. 3
  17. « Karine Lallemand Reine du Carnaval d'hiver Lions », La Sentinelle,‎ , p. 2
  18. Guy Tremblay, « Qui succèdera à Justine? », La Sentinelle de Chibougamau,‎ mercredi, 28 février 2018, p. 13
  19. Guy Tremblay, « Mélanie élue reine de la 52e édition », La Sentinelle de Chibougamau,‎ mercredi, 7 mars 2018, p. 26

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Guy Tremblay, La petite histoire d’une grande aventure, Chibougamau, Comité organisateur, , 150 p.
  • Collectif, Rétrospective du Rallye, Chibougamau, , 64 p.

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]