Fandom (site web)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fandom
logo de Fandom (site web)

Création 2004
Fondateurs Jimmy Wales et Angela BeesleyVoir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Jimmy Wales
Gil Penchina
Angela Beesley
Forme juridique Privée
Slogan Creating Communities[1], The Social Universe for Fans, by Fans!
Siège social San Mateo, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Directeurs Craig L. Palmer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Fandom, Inc. (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Produits Wikia
Effectif 42[2]
Site web www.fandom.com/

Résultat net N/A

FANDOM, à l'origine nommé Wikicities puis Wikia, était originellement un annuaire web créé en mars 2004 par Jimmy Wales, co-fondateur du projet Wikipédia et Angela Beesley[3].

Bien que le projet d'annuaire soit abandonné, le site et le nom Wikia restent actifs comme fournisseurs d'espace wiki pour les anciennes Wikicities (les Wikia) et les projets sœurs Désencyclopédie et Memory Alpha. La plateforme multimédia couvre différents thèmes liés à la culture pop (jeux vidéo, films, télévision, bandes dessinées, musique, livres (Wikia Books) et modes de vie[3].

Il n'est pas lié à la Wikimedia Foundation ou à Wikipédia[4].

Une ferme de wikis[modifier | modifier le code]

Déjà accessible, fin 2006, en 45 langues pour 65 000 utilisateurs, répartis en plus de 2 000 sujets[5], FANDOM se décline sous plus de 200 langues en novembre 2010 et compte plus de 400 000 communautés en décembre 2018, comportant environ 50 000 000 de pages et plus de 2 000 000 d'utilisateurs[6] wikis hébergés. En 2012, plus de 60 000 personnes éditent mensuellement des pages liées aux jeux vidéo et réalisent 2 300 000 modifications en ligne ; le site recense plus de 56 000 000 de visiteurs par mois [7].

Il s'agit du second plus important projet au format Wiki après celui de la Wikimedia Foundation.

FANDOM héberge gratuitement, en contrepartie de liens publicitaires Google, des wikis (fonctionnant avec le moteur de wiki MediaWiki, le même que Wikipédia et plusieurs autres wikis) sur des sujets divers et en plusieurs langues, y compris en français.

Chronologie[modifier | modifier le code]

De Wikiasari à Wikia search[modifier | modifier le code]

Wikiasari est le nom d'un projet de moteur de recherche imaginé par Jimmy Wales, dont le lancement a été prévu au premier trimestre 2007[8].

Wikiasari — une combinaison du mot Wiki qui signifie « rapide » en hawaïen et asari (あさり) qui veut dire « chercher » en japonais — sera empreint des technologies utilisées par Wikipédia avec le recours à des logiciels open source Nutch et Lucene pour sa conception et la composante humaine à qui incombera la tâche de valider les résultats d'une recherche.

En janvier 2008, le lancement du moteur de recherche Wikia (Wikia Search[9]) est fixé au . Faute d'audience, le site est fermé le [10].

Après cet abandon, le projet Search Wikia se transforme en answers.wikia.com, un site de questions proche de celui de Yahoo!. Cependant, tous les wikis avec answers.wikia.com sont fermés de mars à avril 2019.

De Wikicities à Wikia[modifier | modifier le code]

Fandom[modifier | modifier le code]

Le 26 septembre 2016, Wikia change de nom et devient Fandom powered by Wikia[14],[15]. Le service se positionne comme la référence des wikis culturels maintenus par des fans. Le nouveau nom fait référence au fandom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En français, « Former des communautés ».
  2. Wikia, Inc., « Wikia, Inc. » (consulté le 23 novembre 2008).
  3. a et b (en) Courbières Caroline et Roux, Sabine, « Wikia: Between Documentary Simulacra and Documented Fictions », Proceedings from the Document Academy, vol. 2, no 1,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Press releases/Wikia, Inc. is not the commercial counterpart to Wikipedia or the Wikimedia Foundation », communiqué de presse, Wikimedia Foundation, .
  5. Olivier Dumons, « Wikia, un nouveau pavé dans la mare du Web payant », Le Monde, .
  6. The Wikia Story.
  7. Laurent Checola, « Wikia, l'encyclopédie collaborative des loisirs et du jeu vidéo. Le service reprend les recettes de l'encyclopédie en ligne, mais dispose d'un modèle économique différent. », Le Monde,‎ (lire en ligne) (Consulté le 20/09/2020).
  8. Wikiasari : le concurrent annoncé de Google par Wikipedia, Génération NT, le .
  9. Search Wikia.
  10. (en) Jimmy Wales, « Update on Wikia ».
  11. communiqué de presse.
  12. (en) Press:Wikia Does Not Own Wikileaks Domain Names
  13. De Wikipedia à WikiLeaks, la grogne monte contre Julian Assange.
  14. « Wikia The Home of Fandom », sur view.mailing.wikia.com (consulté le 7 octobre 2016).
  15. (de) Craig Palmer, « Wikia wird zu Fandom », sur wuv.de, (consulté le 9 août 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]