Famille Le Gonidec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Famille Le Gonidec
Image illustrative de l’article Famille Le Gonidec
Armes

Blasonnement D'argent à trois bandes d'azur
Devise Fond d'argent n'est pas sans traverses
Cri de guerre Youl Doué
(À la volonté de Dieu)
Branches Traissan
Kerhalic
Penlan
Kerdaniel
Pays ou province d’origine Bretagne
Demeures Château de la Roche-Jagu
Château du Rocher
Château de la Robinais
Château de Saint-Thurien
Charges Conseiller au Parlement de Bretagne
Député
Preuves de noblesse
Réformation de la noblesse 1670 à Rennes

La famille Le Gonidec est une famille subsistante de la noblesse française, d'ancienne extraction, originaire de Bretagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille Le Gonidec est une famille de la noblesse bretonne d'ancienne extraction (1410)[1].

L'Armorial de Bretagne de 1681 en donne la description suivante : " GONIDEC : Kerbizien en Tréguier, Keruiziou en Plouegat, Chatelaudren, Toulborzou en Plesidy et autres, d'argent à trois bandes d'azur " [2]

Les différentes branches de cette famille ont pour auteur commun Olivier Le Gonidec, écuyer, marié vers l'an 1500 à Gilette de Coëtrieux, dont :

  • François Le Gonidec, écuyer, seigneur de Kergarf en Goudelin, marié à Gilette Visledou, auteur des seigneurs de Kergarf, de Toulborzo et de Traissan.
  • Pierre Le Gonidec, écuyer, seigneur de Pennelan en Saint-Fiacre, auteur des seigneurs de Kerhalic et de Penlan.

Guillaume Le Gonidec, seigneur de Kergarf en Gourmelin et de Toulborzo en Plésidy, et Bertrand Le Gonidec, seigneur de Kerhalic et de Penlan, furent maintenus noble d'extraction en Bretagne le 28 novembre 1670[3].

Filiation[modifier | modifier le code]

Branche de Traissan[modifier | modifier le code]

  • Benjamin Le Gonidec, écuyer, seigneur de Toulborzo, en Plésidy, épouse en 1642 Françoise Jégou (née en 1611), fille d'Olivier Jégou, seigneur de Kervillio[3].
    • Guillaume Le Gonidec, écuyer, seigneur des mêmes lieux, maintenu noble d'extraction en Bretagne le 28 novembre 1670[3].
      • Mathurin Joseph Le Gonidec, seigneur de Traissan et de Toulborzo, gouverneur de Tréguier, épouse en 1697 Françoise de Kercabin[3].
        • Olivier Joseph Le Gonidec (1702-1755), seigneur des mêmes lieux, conseiller au Parlement de Bretagne en 1732, épouse en 1747 Madeleine de La Bigottière de Perchambault (1714-1820)[3].
          • Armand Mériadec Le Gonidec, seigneur des mêmes lieux, épouse Marie Charlotte de Morant (1759-1794), fille de Thomas Charles de Morant [3], dont postérité.

Branche de Keralhic[modifier | modifier le code]

  • Bertrand Le Gonidec, écuyer, seigneur de Keralhic en Goudelin et de Penlan en Saint-Fiacre (Côtes-d'Armor), né en 1637, épouse Marie Le Toux du Vieuxchastel[3], dont :
    • Marie Olive Le Gonidec, épouse Le Bahezre de Lanlay
    • Jean Jacques Le Gonidec de Keralhic (1670-1733), épouse Jeanne Nicolon du Plantys.
      • Louis Vincent Le Gonidec de Keralhic (1696-1732), épouse Jeanne Guillemette Chassin (1700-1724).
        • Jean Pierre Le Gonidec de Keralhic (1724-1789), cornette au Régiment d'Orléans cavalerie, épouse Anne Guillemette Damar de La Motte.
          • Jean-Olivier Le Gonidec de Keralhic (1756-1830), épouse Marie Gabrielle Perrine Garnier des Garennes, dont postérité.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Châteaux et demeures[modifier | modifier le code]

Armes et devise[modifier | modifier le code]

  • D'argent à 3 bandes d'azur
  • Devise : Fond d'argent n'est pas sans traverses
  • Cri : Youl Doué (À la volonté de Dieu)

Alliances[modifier | modifier le code]

de Baud de Kermen, Bahezre de Lanlay, du Boisberranger, de Brévedent d'Hablon, de Coatgoureden, de Couasnon, de Courson, Espivent de La Villeboisnet, de La Bigne, Farcy de La Villedubois, , Geslin de Bourgogne, Gouyon de Beancorps, de Keremar, de Kergorlay, de Kersauson, de Keruzec, de La Bourdonnaye, de Laistre, de Langle, de La Poëze, de Larocque, de La Tour du Pin-Chambly-La Charce, Le Bouteiller, Legac de Lansalut, Le Mintier, de Leslay, de Lesquen, de Morant, de Parscau du Plessix, du Plessis d'Argentré, Plouays de Chantelou, de Quélen, de Sauvan d'Aramon, de Tarragon, Treton de Vaujuas-Langan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Valette, Catalogue de la Noblesse française, éd. Robert Laffont, 2007, p.123
  2. Guy Le Borgne, Armorial de Bretagne, À Rennes, chez Pierre Garnier, M. DC. LXXXI., p.97
  3. a b c d e f et g Henri de La Messelière, Filiations bretonnes, Prudhomme, Saint-Brieuc, tome 2, 1913, p.520-528

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis de La Roque, Le Bulletin héraldique de France ; ou Revue historique de la noblesse, vol. 7 à 8, .
  • Albert Révérend, Titres, anoblissements et pairies de la restauration 1814-1830, vol. 4, H. Campion, .
  • Louis-Marie Dujardin, La vie et les œuvres de Jean-François-Marie-Maurice-Agathe Le Gonidec, grammairien et lexicographe breton, 1775-1838, vol. 4, Brest, .

Articles connexes[modifier | modifier le code]