Fêtes de la Nouvelle-France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fêtes de la Nouvelle-France
Image illustrative de l’article Fêtes de la Nouvelle-France

Type Reconstitution historique
Création 1997
Édition 23e (2019)
Localisation Québec
Site web www.nouvellefrance.qc.ca

Les Fêtes de la Nouvelle-France[1] est, depuis 1997, un événement annuel de la ville de Québec célébrant la Nouvelle-France, soit l'Amérique des 17e et 18e siècles. Elles ont lieu dans le Vieux-Québec au début du mois d'août[2].

L'organisation des Fêtes[modifier | modifier le code]

L'idée d'animer Québec à ce moment de l'année vient du maire Jean-Paul L'Allier. Après le Festival d'été de Québec ayant lieu en juillet, la Ville était à la recherche d'un événement rassembleur pouvant remplir un vide. En 1993 et en 1995, les Médiévales avaient connu à la fois un succès de participation et un échec financier[3]. La Ville a donc voulu recréer un évènement historique et lancé un appel d'offres. La première édition, organisée par Gestev, a lieu en 1997[4].

Jusqu'en 2018, les Fêtes se déroulaient à la place de Paris dans la Basse-Ville du Vieux-Québec[5]. En 2019, en raison de travaux, les Fêtes sont forcées de déménager[6]. Une entente avec Parcs Canada permet de relocaliser l'événement au parc de l'Esplanade, près de la rue Saint-Louis[7].

La Nouvelle-France en bref[modifier | modifier le code]

Les Fêtes de la Nouvelle-France puisent dans le passé des premiers arrivants de la colonie française.

  • 1534 – Découverte du Canada par Jacques Cartier : Au cours d’un voyage d’exploration, le français Jacques Cartier débarque en Amérique du Nord et découvre le golfe du Saint-Laurent. Le territoire est alors déjà peuplé par des autochtones, qui nomment cette terre « Canada ». En 1534, Cartier plante une croix à Gaspé et prend possession du Canada, au nom du roi de France.
  • 1608 – Fondation de Québec par Samuel de Champlain : Samuel de Champlain, considéré comme le fondateur de la Nouvelle-France, construit une habitation à Québec et entreprend d’y poursuivre les intérêts commerciaux et économiques. Des colons, recrutés de France, commencent alors à s’établir dans la vallée du Saint-Laurent ainsi qu’en Acadie.
  • 1620 – 1670 – Création des premières villes: La contribution des premiers occupants du territoire joue un rôle majeur dans l’essor de la Nouvelle-France, puisqu’ils permettent d’initier les Français au climat ainsi qu’aux nations amérindiennes qui peuplent l’Amérique du Nord. Les explorations vont donc se multiplier, provoquant le développement du commerce, la création de nouvelles villes et de nouveaux postes de traites.
  • Début 18ème siècle – L'Amérique Française à son apogée :Les frontières dépassent largement le territoire initial et couvrira plus de la moitié du continent nord-américain : de la baie d’Hudson jusqu’à la Louisiane, en incluant une bonne partie des provinces maritimes actuelles, toute la vallée du Saint-Laurent, le bassin des Grands Lacs et la vallée du Mississippi.
  • 1713 – Traité d'Utrecht: Les colonies britanniques, déjà menaçantes, deviennent trop populeuses et encerclent la Nouvelle-France. En 1713, par le Traité d’Utrecht, la France cède Terre-Neuve, l’Acadie et la baie d’Hudson à l’Angleterre.
  • 1760 – Conquête de la Nouvelle-France par l'Angleterre : La Nouvelle-France est conquise et cédée définitivement à l’Angleterre, trois ans plus tard, par le Traité de Paris. Seule la Louisiane sera cédée plus tard par la France aux États-Unis, en 1803.

Le Médaillon[modifier | modifier le code]

Pour accéder au site des Fêtes, les participants doivent se procurer un Médaillon.

Chaque année, depuis 1998, le Médaillon représente une thématique précise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fêtes de la Nouvelle-France TD : Au nom de l'événement s'ajoute en 2019 les 2 lettres du commanditaire, TD, pour Banque Toronto-Dominion.
  2. Office du tourisme de Québec, « Les Fêtes de la Nouvelle-France », sur Site officiel de l'Office du tourisme de Québec (consulté le 23 avril 2019)
  3. journaldequebec.com/2017/03/25
  4. journaldequebec.com/2017/08/05
  5. journaldequebec.com/2018/08/01
  6. journaldequebec.com/2019/03/15
  7. journaldequebec.com/2019/06/18

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]