Félix de Nicosie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Félix et Saint Jacques.
Felix de Nicosie
Image illustrative de l'article Félix de Nicosie
Félix de Nicosie
saint
Naissance 5 novembre 1715
Nicosie
Décès 31 mai 1787  (à 72 ans)
Nicosie
Nom de naissance Giacomo Amoroso
Nationalité Bandiera del Regno di Sicilia 4.svg Royaume de Sicile
Ordre religieux Frères mineurs capucins
Vénéré à Nicosie
Béatification 12 février 1888
par Léon XIII
Canonisation 23 octobre 2005
par Benoît XVI
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 31 mai
Attributs besace

Félix de Nicosie (Nicosie, 5 novembre 1715 - Nicosie 31 mai 1787) est un frère lai capucin reconnu saint par l'Église catholique et fêté le 31 mai[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

À 18 ans, Giacomo Amoroso frappe à la porte du couvent pour y être accueilli en tant que frère lai, mais il est refusé parce qu’il ne sait ni lire ni écrire. Sans se lasser, sans chercher une autre voie, il insiste, et après dix ans d’attente, il est finalement accueilli à Mistretta, Sicile chez les Frères mineurs capucins.

Après un an de noviciat, il fait profession religieuse et envoyé à Nicosia où il est chargé de demander l’aumône pour ses frères. Chaque jour, il parcourt les rues en frappant aux palais des riches pour leur demander de partager leurs richesses, tandis qu’il apporte réconfort et secours aux pauvres. Il remercie humblement chacun en disant : « Que ce soit pour l’amour de Dieu ». « Pour lui, tout existait en Dieu, source de vie, d’harmonie et de paix. Et à part Dieu, il n’existait plus rien, rien qui comptât vraiment. Il avait tout parié sur Dieu, et sûrement tout lui-même. Sa vie fut apparemment faite de rien et au contraire capable de transformer tout dans le Tout. Et ainsi, là où sa vie risquait de s’enliser, il la transfigurait par l’amour de Dieu, et l’enflammait d’infini »[2].

Il tombe malade à la fin du mois de mai 1787 et meurt le 31 mai. Après la suppression du couvent de Nicosie, en 1864, sa dépouille est transférée à la cathédrale, en mai 1885 puis dans la nouvelle église des Capucins en 1895.

Béatification - Canonisation[modifier | modifier le code]

Au terme du synode sur l'Eucharistie et de la Journée mondiale des Missions.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vie du bienheureux Félix de Nicosie de l'ordre des F. F. Mineurs Capucins - H. de Grezes - 1888

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nominis : Saint Félix (Jacques Amoroso)
  2. P. Florio Tessari, postulateur de la cause en canonisation de Giacomo Amoroso

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]