Gaétan Catanoso

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gaétan Catanoso
Image illustrative de l'article Gaétan Catanoso
saint
Naissance
San Lorenzo
Décès   (à 84 ans)
Reggio de Calabre
Nationalité Flag of Italy.svg Italienne
Vénéré à Reggio de Calabre
Béatification  Rome
par Jean-Paul II
Canonisation  Rome
par Benoît XVI
Vénéré par l'Église catholique romaine
Fête 20 septembre

Gaétan Catanoso (San Lorenzo, - Reggio de Calabre, ) est un prêtre italien fondateur des sœurs Véronique de la Sainte Face.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaétan né le à San Lorenzo petit village de l'archidiocèse de Reggio de Calabre. Sa famille travaille dans l'agriculture et était profondément chrétienne.

À dix ans, il entre au séminaire archiépiscopal de Reggio de Calabre et ordonné prêtre le

Il est alors nommé Préfet d'ordre au séminaire, puis, deux ans après, en 1904 il devint curé de Pentidattilo un village pauvre et isolé de Calabre où il partage la vie difficile et laborieuse des habitants.

En 1918 il s'inscrit à l'archiconfrérie de Tours afin de devenir Missionnaire de la Sainte Face, et dès l'année suivante, il fonde dans son village la Pieuse Union de la Sainte Face.

Il institue aussi l'Œuvre des Clercs pauvres pour aider les jeunes hommes nécessiteux à faire les études obligatoires pour devenir prêtres.

De 1921 à 1940, il devint curé de l'église Santa Maria della Purificazione à Reggio de Calabre. Il est aussi

  • Directeur spirituel du séminaire archiépiscopal (de 1922 à 1949),
  • aumônier des Hôpitaux Réunis (de (1922 à 1933),
  • confesseur des instituts religieux de la ville et de la prison (de 1921 à 1950),
  • chanoine pénitencier de la cathédrale (de 1940 à 1963) et
  • recteur de la Pieuse Union de la Sainte Face qui avait été transférée en 1950 à Reggio de Calabre.

Animateur infatigable de missions populaires, il forme des équipes volantes de prêtres afin de venir aider et soutenir ponctuellement les curés en difficulté.

En 1934, fortement encouragé par Dom Orione, son ami, il fonde la Congrégation des Sœurs Véroniques de la Sainte Face, dont la charte fut canoniquement approuvée en 1953. Ensuite, il fait le projet de construire un sanctuaire dédié à la Sainte Face mais il meurt avant d'avoir pu le voir se réaliser puisqu'il n'ouvre qu'en 1972.

Il s'éteint le à Reggio de Calabre.

Œuvre et spiritualité[modifier | modifier le code]

Plaque commémorative

Le Père Catanoso passe toute sa vie sacerdotale à se dévouer aux fidèles qui lui sont confiés, assistant et aidant les orphelins, les malades, les pauvres, et soutenant spirituellement les séminaristes et les religieux.

La célébration de la Messe et l'adoration de l'Eucharistie sont les piliers de sa vie.

Il a une profonde dévotion pour la Sainte Face. Il disait « La Sainte Face est ma vie ». Il aime à répéter qu'il aurait voulu être Simon de Cyrène pour aider Jésus à porter la croix au Calvaire. Il estime que la lourdeur de la croix était due plus aux péchés des hommes que Jésus portait, qu'au poids du bois de l'instrument du supplice. Dans le visage de tout être en souffrance il disait voir « le Visage ensanglanté et défiguré du Christ ».

C'est sur ce principe d'adoration et de réparation qu'il a fondé les Sœurs de la Sainte Face dont la vocation était d'essuyer le visage du Christ sur tous les crucifiés du monde.

Une première maison sera ouverte en 1935 à Riparo en Calabre. Les sœurs assuraient la catéchèse, et prenaient soin des pauvres et des isolés, tout en s'appuyant sur la prière et la méditation des souffrances du Christ.

La famille Catanoso continue actuellement à aider les établissements, tandis que la fondation du Père Gaétan s'est étendue dans le monde, jusqu'aux Philippines et en Tanzanie.

Citations[modifier | modifier le code]

  • De Jean-Paul II lors de la cérémonie de béatification : « Sa vie constitue pour tous une invitation pressante à rechercher dans les valeurs éternelles de la foi et de la tradition chrétienne les bases pour édifier le progrès authentique de la société ».
  • Du Père Gaétan : « Si nous voulons adorer le Visage royal de Jésus... nous le trouvons dans la divine Eucharistie, où, avec le Corps et le Sang de Jésus Christ, se cache sous le voile immaculé de l'Hostie, le Visage de Notre Seigneur ».
  • «  Vous devez vous rendre dans les endroits les plus isolés et abandonnés, là où les autres congrégations refusent d'aller. Votre mission consiste à récolter les épis abandonnés par les moissonneurs » [1]

Béatification - canonisation[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voi dovete andare nei centri più abbandonati, là dove altre Congregazioni rifiutano di andare; il vostro posto è quello di raccogliere le spighe sfuggite ai mietitori

Liens externes[modifier | modifier le code]